GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives: le président afghan Ashraf Ghani invite la population à «sortir et voter»
    • Syrie: le groupe EI libère six des 27 otages de Soueida (OSDH)
    Amériques

    Séisme en Haïti: les habitants de Port-de-Paix fuient par peur des répliques

    media Beaucoup d'habitants craignent l'effondrement des maisons à Port-de-Paix. REUTERS/Ricardo Rojas

    Le bilan du séisme qui a secoué le nord-ouest d'Haïti samedi a été revu à la hausse. Le tremblement de terre a causé la mort de 17 personnes et fait près de 350 blessés. Depuis, deux importantes répliques ont été enregistrées et surtout ressenties par les habitants. De quoi décider certains de quitter temporairement la ville de Port-de-Paix, qui était au plus proche de l'épicentre. Reportage.

    Avec notre correspondante en Haïti, Amélie Baron

    Sur l'embarcadère de Port-de-Paix, il y a les habituelles allées et venues des habitants de l'île de la Tortue qui viennent dans la ville pour se ravitailler. Mais il y a aussi des habitants stressés qui regardent l'île située à 14 kilomètres au large. A 22 ans, Kensy Joseph est décidé à s'y rendre dans la journée.

    « Je préfère aller à La Tortue parce qu’ici je ne me sens pas en sécurité, explique-t-il. Je suis toujours en alerte et je commence à avoir peur, je refuse de rester dans une maison. Voyez, je suis venu ici depuis ce matin en me disant que si ça revient, je préférerais voler dans la mer que de me retrouver sous une maison en béton. »

    Roseline Petit Frère partage cette peur des constructions peu fiables et fait davantage confiance à la topographie de l'île. « On ne veut pas rester, on va à La Tortue parce qu'il y a des arbres là-bas, des montagnes qui peuvent nous tenir. Ici la ville est trop plate, elle trempe dans l'eau, elle n'a pas la force de nous soutenir. Je resterai là-bas jusqu'à ce que ça se calme, qu'on se repose. Mais ce n'est pas sous peu que je veux rentrer à Port-de-Paix. »  

    Si l'île est nettement moins urbanisée, il n'empêche que, vu que la faille septentrionale longe toute la côte nord d'Haïti, la Tortue est loin d'être hors de tout danger sismique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.