GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Pour Donald Trump, la Fed est devenue «folle»

    media Jerome Powell, directeur de la Fed, le 2 novembre 2017 à Washington. REUTERS/Carlos Barria

    Dans la foulée de la chute des indices à Wall Street hier soir, (-3.15% pour le Dow Jones) Donald Trump s'en est pris à la Fed. Le président américain critique la politique monétaire de la Banque centrale américaine. Mais ce bras de fer entre le président américain et l'institution a entraîné un vent de panique sur les Bourses mondiales.

    Mercredi soir, après la plus forte baisse enregistrée depuis le mois de février dernier à Wall Street, Donald Trump a accusé la Réserve fédérale de « devenir folle ». En critiquant une nouvelle fois la politique monétaire de la Fed, le président américain attaque publiquement une institution indépendante.

    La Fed a déjà relevé trois fois ses taux directeurs depuis le début de l'année. Une décision infondée pour Donald Trump qui affirme qu'il n'y a pas de risque d'inflation. En critiquant la politique monétaire de la banque centrale américaine Donald Trump ouvre le parapluie. Si, à quelques semaines des élections de mi-mandat, la Bourse dévisse, il a un responsable tout désigné en la personne de Jay Powell, le patron de la Fed.

    Ce matin, Christine Lagarde, la directrice du FMI est venue à la rescousse du banquier en rappelant que les relèvements des taux sont « nécessaires » et « inévitables » dans un contexte de croissance solide, avec un chômage « extrement bas » et une inflation en augmentation.

    Les Bourses asiatiques clôturent en baisse

    Sur fond de crainte de guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis et de dégringolade des valeurs technologiques, la critique de Donald Tump a affolé les marchés. La plupart des Bourses asiatiques ont clôturé en forte baisse, et ce matin la propagation gagnait les marchés européens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.