GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    De retour en politique, Michael Bloomberg tourne casaque et redevient démocrate

    media L'ex-maire de New York Michael Bloomberg lors du forum Bloomberg Global Business à New York, le 26 septembre 2018. REUTERS/Shannon Stapleton

    Michael Bloomberg, l’ancien maire de New York, pourrait-il se porter candidat face à Donald Trump en 2020 ? Les spéculations vont bon train depuis qu’il a annoncé mercredi 10 octobre sur les réseaux sociaux s’être de nouveau enregistré auprès du parti démocrate, qu’il avait quitté en 2001. L’homme d’affaires de 76 ans ménage toutefois le suspense en réservant sa décision finale pour après les élections de mi-mandat, le 6 novembre prochain.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Après le milliardaire Donald Trump, c’est un autre richissime new-yorkais, lui aussi de souche, qui se prend à rêver de la Maison-Blanche : Michael Bloomberg avait déjà hésité en 2008, 2012 et 2016, mais cette fois-ci, 2020 pourrait être la bonne. D’autant plus que l’homme d’affaires vient d’annoncer son ralliement au parti démocrate, qu’il avait pourtant quitté en 2001 pour devenir républicain, puis indépendant.

    « Nous avons besoin des démocrates pour apporter les contrôles (du pouvoir) et les équilibres dont notre pays a cruellement besoin, explique-t-il dans son message. À des moments clés de l'histoire américaine, l'un des deux partis a fait office de rempart contre ceux qui menaçaient notre Constitution », argumente-t-il dans une référence assez claire à Donald Trump et au parti républicain.

    Michael Bloomberg a d’ailleurs investi 100 millions de dollars de sa fortune pour aider les démocrates à regagner le Sénat et la chambre des Représentants en novembre prochain lors des élections de mi-mandat. Il serait maintenant prêt à rentrer dans la course personnellement et à se présenter en recours à Donald Trump. Reste à convaincre le parti démocrate, dont le courant anti-élite et anti-Wall Street pourrait voir d’un mauvais œil la candidature du milliardaire de 76 ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.