GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    La grosse faille de sécurité de Donald Daters, le site de rencontres pro-Trump

    media Donald Daters, le Tinder des admirateurs de Donald Trump. Copie écran Donalddaters.

    Une application de rendez-vous galants entre admirateurs de Donald Trump a été lancée en début de semaine. Mais dès le premier jour, un informaticien français a prouvé qu'elle n’était pas suffisamment sécurisée et que les données personnelles de ses utilisateurs étaient accessibles très facilement.

    De notre correspondante à Washington

    Le date (un « rendez-vous amoureux ») aux Etats-Unis, c’est ce rendez-vous romantique très codifié, prélude à une éventuelle relation affective. Et Donald, c’est bien sûr le prénom du président américain. Sur sa page d’accueil l’application affiche le slogan « Make America Date Again » un dérivé du célèbre « Make America Great Again » qui a marqué la campagne du président. Le but est de permettre aux admirateurs du locataire de la Maison Blanche de se rencontrer pour éventuellement nouer des relations amoureuses.

    Le « Tinder » des admirateurs de Trump

    Donald Daters fonctionne comme toutes les autres applications de ce type, mis à part bien sûr sa couleur politique. Cette application promettait d’être un succès. Fox News, la chaîne de télévision préférée du président lui avait fait de la publicité, et le jour de son lancement, elle comptait déjà 1 607 utilisateurs. Les admirateurs de Donald Trump se plaignent en effet d’être ostracisés, et beaucoup affirment qu’il leur est impossible de draguer sans cacher leur opinion, tant la figure présidentielle est détestée, notamment par les jeunes filles de la capitale fédérale.

    L’application a finalement connu une grosse déconvenue, une faille de sécurité a été détectée le jour même de son lancement. Et c’est un chercheur en informatique français qui l’a remarqué. Il raconte qu’il s’ennuyait un soir chez lui quand il a vu passer l’annonce du lancement de l’application. Il est allé farfouiller sur le réseau pour regarder comment elle était conçue et en moins de cinq minutes, il a obtenu la liste de toutes les personnes déjà inscrites, leurs noms, leur photo et les messages échangés. Il a aussi obtenu les mots de passe nécessaires pour annuler toute la base de données du système. Sur son compte Twitter, ce chercheur a posté un petit diaporama avec les photos de profil des utilisateurs et il a gentiment alerté les concepteurs du site qui l’ont remercié et qui ont depuis rectifié leurs erreurs.

    Faille de sécurité dès le premier jour

    Mais le service de messagerie n’a toujours pas été remis en fonction. Emily Moreno, la jeune fondatrice de Donald Daters explique vouloir installer un nouveau protocole de sécurité. Elle dit aussi se méfier de la menace posée par les gauchistes hostiles au président. Dans un premier temps, elle avait d’ailleurs attribué le dysfonctionnement de son application à une attaque et évoqué un assaut massif et brutal d’inscriptions destinées à faire exploser le site.

    En réalité, Emily Moreno semble peu consciente des règles de sécurité sur internet : sa page Facebook est par exemple ouverte à tous. Et n’importe qui peut regarder ses photos de vacances, ou apprendre qu’elle a fait campagne en 2014 pour un élu républicain de Caroline du Nord. Sachez enfin qu’Emily Moreno n’a apparemment pas créé DonaldDaters pour son propre usage : elle assure sur Facebook être en couple avec un certain Bobby, dont la page est également ouverte à tous.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.