GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Janvier
Lundi 14 Janvier
Mardi 15 Janvier
Mercredi 16 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le Chili encourage le retour des Haïtiens installés dans le pays

    media Santiago, la capitale du Chili (photo d'illustration). Pixabay / CC / santiagoantinogene

    Le gouvernement chilien a lancé ce mercredi 18 octobre un plan de retour volontaire. L'immigration a fortement augmenté au Chili en seulement quelques années, et derrière les Vénézuéliens, les Haïtiens font partie des nationalités les plus représentées parmi les nouveaux arrivants. Près de 100 000 d'entre eux se sont installés au Chili l'an dernier.

    Avec notre correspondante à Santiago, Justine Fontaine

    Devant la mairie d'une commune de la région de Santiago, Jean-Marc Robinson, 28 ans, tient entre ses mains une déclaration sous serment, document indispensable pour demander à rentrer en Haïti, dans le cadre du plan de retour volontaire : « Je viens ici pour enregistrer mes documents pour retourner dans mon pays parce que j’ai beaucoup de problèmes ici, je ne peux pas travailler. Ça va faire un an et quatre mois que je vis ici. J’ai pu travailler, six mois seulement. »

    Sur le document qu'il a signé, Jean-Marc accepte de ne pas retourner au Chili pendant neuf ans.

    La mesure a été présentée en grande pompe mercredi par le ministre de l'Intérieur chilien, Andres Chadwick : « Par un geste humanitaire, on offre l'opportunité de retourner dans leur pays à ceux qui souhaiteraient rentrer mais n'ont pas les moyens économiques de le faire. Mais ce n'est pas une agence de voyage. »

    Un premier avion pourrait partir d'ici deux semaines environ, et d'autres nationalités pourront aussi postuler à ce plan par la suite.

    Critiques des ONG

    Les associations de défense des migrants sont très critiques concernant ce projet, et considèrent que seul un petit nombre d'Haïtiens y participera. Elles soulignent aussi qu'il est infiniment plus difficile pour eux d'obtenir des papiers au Chili que de participer à ce plan de retour volontaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.