GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Assange s'insurge contre ses conditions de résidence à l'ambassade d'Equateur

    media Le fondateur de WikiLeaks au balcon de l'ambassade de l’Equateur à Londres en février 2016. REUTERS/Peter Nicholls

    Cela fait plus de six ans que Julian Assange est réfugié dans l'ambassade d'Equateur à Londres et les relations se tendent de plus en plus entre le cofondateur de Wikileaks et le gouvernement à Quito. Ce dernier a élaboré un protocole de conduite qui n'a pas plus à l'activiste australien qui a lancé vendredi une action judiciaire contre l'Equateur.

    Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson

    On le connaît comme le chat de l'ambassade. Ce félin est toute une célébrité dans les réseaux sociaux avec des milliers de fans sur Twitter et un profil sur Instagram.

    Depuis deux ans, le chat est la mascotte d'Assange mais apparemment ce dernier ne s'en occupe pas trop, du moins si l'on en croit le protocole de comportement de quelque dix pages que le gouvernement de Quito souhaite voir Assange respecter.

    Au-delà du chat et du désir de voir Assange contribuer à la propreté des toilettes, ce protocole régule aussi les visites, communications et attention médicale du hacker australien. Après avoir coupé sa connexion internet et ses communications en mars dernier, les autorités lui permettent désormais de se connecter à la Wifi de l'ambassade.

    Visites plus encadrées

    Assange ne pourra plus recevoir que trois personnes à la fois et les visiteurs devront demander une autorisation avec au moins trois jours d'anticipation sauf en cas d'urgence médicale. Assange ne pourra plus réaliser de déclarations politiques qui puissent être considérées comme une ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays.

    L'un de ses avocats, le juge espagnol Balthazar Garzon, a indiqué ce vendredi que son client vit une situation inhumaine. Il demande la suspension de l'application du protocole de comportement. Les juges équatoriens ont 48 heures pour se prononcer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.