GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    [Reportage] Brésil: les partisans de Bolsonaro manifestent à travers le pays

    media Partisans de Jair Bolsonaro à Rio de Janeiro, le 21 octobre 2018. REUTERS/Sergio Moraes

    Au Brésil, à une semaine du deuxième tour de l’élection présidentielle, les partisans de Jair Bolsonaro, le candidat d’extrême droite, ont manifesté partout dans le pays. Sao Paulo, Brasilia, Rio de Janeiro, etc. Une démonstration de force alors que Jair Bolsonaro est le grand favori des sondages et devancerait largement son rival, Fernando Haddad, du Parti des travailleurs.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Ils étaient des milliers à arpenter Copacabana, tous vêtus de jaune et vert, les couleurs du Brésil, désormais celles des partisans de Jair Bolsonaro. Dans la foule, de très nombreuses familles. Comme celle de Lais, femme au foyer, accompagnée de ses deux filles et de son mari ingénieur. « Bolsonaro est le seul qui puisse réparer ce pays, dit-elle, parce que le Parti des travailleurs a tout détruit. Il faut tout changer. Bien sûr, Bolsonaro commet des excès, mais les autres aussi ! Ils envoient des fake news, des mensonges pour salir injustement Bolsonaro. »

    Sa fille Patrizia, 28 ans, appuie elle aussi l’extrême droite. Cette styliste de mode réclame des peines plus sévères pour les délinquants. Elle défend Jair Bolsonaro, connu pourtant pour ses positions machistes et misogynes : « Bien sûr, qu’il fait des blagues machistes de temps en temps, mais c’est très léger. Tout le monde en fait : c’est normal ici au Brésil. Mais Bolsonaro n’est pas du tout machiste. Il ne me fait pas peur. Au contraire : comme lui, je suis en faveur de la castration chimique pour les violeurs et leur emprisonnement systématique. Pour moi, c’est Bolsonaro qui défend les femmes, pas la gauche. »

    Dans la foule, de très nombreux manifestants habillés en militaires, nostalgiques de la dictature. Tous en sont convaincus : Jair Bolsonaro l’emportera haut la main dimanche prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.