GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mexique: Lopez Obrador annule la construction du nouvel aéroport de Mexico

    media Le président élu mexicain Andres Manuel Lopez Obrador, le 25 octobre 2018, à Mexico, lors de la consultation sur la construction du nouvel aéroport de Mexico. REUTERS/Andres Stapff

    A l’issue d’une consultation controversée des citoyens, le président élu Andres Manuel Lopez Obrador a annoncé l’annulation du nouvel aéroport de la ville de Mexico, qui est en cours de construction sur le lac de Texcoco. A sa place, trois aéroports existants vont opérer simultanément. Ce qui permettra au futur gouvernement d’épargner cinq milliards de dollars, selon Lopez Obrador qui entrera en fonction le 1er décembre prochain.

    Avec notre correspondant à Mexico,  Patrick John Buffe

    Le projet du prochain gouvernement, c’est de récupérer l’aéroport militaire de Santa Lucia, où seront construites deux nouvelles pistes. En plus, il va moderniser l’aéroport actuel de Mexico et réactiver celui de Toluca. Ce qui devrait permettre de résoudre, d’ici trois ans, les graves problèmes de saturation du transport aérien.

    Cette décision, Lopez Obrador considère qu’elle respecte le mandat du peuple, qui s’est prononcé lors d’une consultation à laquelle ont participé plus d’un million de citoyens. Soixante-dix pour cent d’entre eux se sont prononcés contre la construction du nouvel aéroport. Une solution préconisée par le futur président qui s’est montré satisfait de cette première consultation.

    « Nous sommes contents parce qu’on a réalisé un exercice démocratique, a déclaré Lopez Obrador. Et ce sont les gens qui ont décidé. Et nous devons continuer à créer une habitude démocratique. Car lorsque règne la démocratie, il n’y a pas de corruption. »

    En revanche, cette décision ne plaît pas au secteur privé, très impliqué dans la construction du nouvel aéroport. Un projet pharaonique dont le coût est estimé à 13 milliards de dollars. Lopez Obrador s’est voulu pourtant rassurant en déclarant que les intérêts des entreprises et des investisseurs seraient sauvegardés.

    (Re) lire : Le pharaonique projet d'aéroport de Mexico en images

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.