GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: Bolsonaro veut mettre l’Environnement sous le contrôle de l’Agriculture

    media Le président-élu Jair Bolsonaro à l'extérieur d'un bureau de vote à Rio de Janeiro, le jour de son élection, le 28 octobre 2018. REUTERS/Pilar Olivares

    Le nouveau président brésilien, Jair Bolsonaro, est en train de dessiner les contours de sa politique et de son futur gouvernement. Et plusieurs de ses mesures font déjà politiques, notamment le ministère de l’Environnement qui sera placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro,  François Cardona

    Le député d'extrême droite, Onyx Lorenzoni, devrait être le futur chef d'un gouvernement réduit à une quinzaine de ministères, contre plus de trente actuellement. Le ministre de l'Agriculture aura également en charge la protection de l'Environnement. Une mesure controversée, alors que Jair Bolsonaro est ouvertement favorable au secteur de l'agro-industrie. Il confirme ainsi ses intentions de favoriser le développement économique de l'Amazonie, au détriment de la forêt vierge.

    « Un désastre », pour Marina Silva, ex-ministre de l'Environnement du Parti des travailleurs et candidate déçue à la présidentielle. Pour elle, « une ère tragique » est en train de commencer. Cette fusion ministérielle est aussidénoncée par l'organisation Greenpeace, qui la qualifie de « grande erreur ».

    Le président élu semble pourtant insensible aux critiques. Il a contre-attaqué en proposant le ministère de la Justice à Sergio Moro, le juge anticorruption qui a condamné l'ex-président Lula à la prison. Figure emblématique au Brésil, Sergio Moro s'est dit « honoré », mais n'a pas confirmé sa participation au prochain gouvernement d'extrême droite. Celui-ci entrera officiellement en fonction en janvier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.