GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    A la Une: Trump envisage d’envoyer 15 000 soldats à la frontière mexicaine

    media La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, au niveau de Nogales, en Arizona, aux Etats-Unis. REUTERS/Lucy Nicholson/File Photo

    Ce mercredi 31 octobre, alors qu’il se rendait à un meeting en Floride le président américain a annoncé son intention d’envoyer entre 10 000 et 15 000 soldats à la frontière avec le Mexique. Le but, selon Donald Trump, serait d’empêcher la caravane de migrants partie du Honduras d’entrer aux États-Unis, précise le Washington Post. Une mesure dissuasive, mais une annonce qui s’inscrit surtout dans la campagne pour les élections de mi-mandat qui se tiennent le 6 novembre, c’est-à-dire mardi prochain, selon le quotidien.

    Même son de cloche dans la presse mexicaine, à l’image de La Jornada qui estime que la lutte contre l’immigration est devenue l’axe central de la campagne menée par la Maison Blanche pour conserver la majorité républicaine dans les deux chambres. Si d’aventure 15 000 soldats sont véritablement déployés, cela représenterait un contingent supérieur à celui déployé en Afghanistan, précise le journal mexicain. Le quotidien rappelle que les migrants qui composent cette caravane comptent rejoindre un poste-frontière pour demander l’asile, ce qui est tout à fait légal, ce que semble avoir oublié le président américain, conclut La Jornada.

    Où sont actuellement les caravanes de migrants redoutées par Donald Trump

    Comme l’annonce le quotidien hondurien Tiempo : désormais quatre caravanes se dirigent vers les États-Unis. La première, qui se délite petit à petit, est actuellement dans l’État d’Oaxaca au Mexique. Une autre, composée de deux mille migrants, est à la frontière entre le Guatemala et le Mexique toujours, selon Tiempo. Une troisième caravane, partie récemment du Honduras, devrait atteindre le Salvador dans les heures qui viennent et rejoindra une quatrième caravane qui s’est formée hier au Salvador et qui compte environ 800 personnes.

    Keiko Fujimori placée en détention préventive

    La fille de l’ancien président Alberto Fujirmori et également chef de file de l’opposition péruvienne a été placée en détention préventive mercredi soir pour les prochains 36 mois dans le cadre d’une affaire de corruption et de financement illégal de sa campagne pour la dernière élection présidentielle, détaille ce jeudi 1er novembre Peru21. A la lecture de la résolution du juge anticorruption, le mari de Keiko Fujimori n’a pu retenir ses larmes, précise le quotidien.

    Le juge ne lui a pas concédé la résidence surveillée, car le risque de fuite est trop important selon lui. Autre raison également avancée le risque d’interférence entre Keiko Fujimori et le système judiciaire et le Congrès. Keiko Fujimori ne devrait pas sortir de prison avant le 31 octobre 2021 ce qui pourrait donc l’empêcher de se présenter à la prochaine élection présidentielle prévue en 2021.

    Le Venezuela pleure la mort de Teodoro Petkoff

    C’est une journée de deuil dans la presse vénézuélienne et pas seulement puisqu’on a appris la mort de Teodoro Petkoff, illustre économiste, homme politique, ex-guérillero, ancien ministre et député et fondateur du journal Tal Cual. C’est une figure du Venezuela qui s’est éteinte ce mercredi. « Un Vénézuélien exemplaire » comme le titre El Nacional. « Une vie dédiée à la réflexion et l’action politique » titre quant à lui Tal Cual, le journal qu’il a fondé après avoir quitté le monde politique. Teodoro Petkoff est décédé hier à l’âge de 86 ans à Caracas. Il était un opposant d’Hugo Chavez et de son successeur Nicolas Maduro.

    Et preuve qu’il était très respecté, même ses adversaires politiques lui ont rendu hommage après la nouvelle de son décès, précise Tal Cual. Guérillero dans les années 1960 lorsqu’il militait dans les rangs du parti communiste, il fonde en 1971 le MAS, le mouvement du socialisme. Élu député à deux reprises, candidat à la présidence également à deux reprises, Teodoro Petkoff a aussi dirigé deux ministères entre 1996 et 1998 avant l’arrivée d’Hugo Chavez. Moment qu’il choisit pour quitter le monde politique et se lancer dans le journalisme. Ses analyses toujours fines représentaient une menace pour le pouvoir. Teodoro nous a quittés, mais ses idées progressistes resteront à jamais peut-on lire dans les pages de Tal Cual ce matin.

    Finale 100 % argentine en Copa Libertadores

    C’est un superclassico que l’on retrouvera en finale de cette Copa Libertadores cette année puisque Boca Junior s’est qualifié hier aux dépens des Brésiliens de Plameiras, un jour après avoir vu son éternel rival River Plate se qualifier. C’est donc un River Boca électrique qui s’annonce, jubile Clarin. Et contrairement à la Ligue des Champions européenne, cette finale se joue en match aller-retour. Les dates de ces deux rencontres n’ont pas encore été annoncées, mais elles devraient l’être ce week-end explique le quotidien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.