GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: la Californie brûle et Trump tweete contre la «gestion des forêts»

    media Des pompiers affrontent le Woolsey Fire, dans la zone résidentielle de Malibu, Californie, le 9 novembre 2018. REUTERS/Gene Blevins

    De violents incendies continuent de ravager la Californie. Une trentaine de personnes sont mortes, 250 000 résidents ont été évacués. Il y a actuellement deux foyers distincts. Celui plus au nord est le plus important et a largement détruit la ville de Paradise, où l'on recense des centaines de disparus. L'autre, plus proche de Los Angeles, touche la fameuse cité balnéaire de Malibu, qui a été entièrement évacuée. Dans ce contexte dramatique, Donald Trump a encore réussi à créer la polémique.

    Avec notre correspondant à New YorkGrégoire Pourtier

    Depuis la France, Donald Trump a décidé de s'exprimer sur les incendies qui ravagent la Californie. Le président américain a du mal à faire preuve d'empathie. Ce week-end, alors que des dizaines de gens sont morts et que 8 000 pompiers sont mobilisés, il a choisi de tacler les responsables de la gestion forestière en Californie, menaçant même de mettre fin aux financements fédéraux.

    Des propos malvenus, mais aussi mal informés : les deux foyers s'étendent dans des zones urbaines et périurbaines, il ne s'agit donc pas de feux de forêts, comme l'ont rétorqué de manière cinglante les pompiers locaux.

    En fait, le gazouillis avait surtout des relents vengeurs contre la Californie, Etat riche et puissant qui ne manque pas une occasion de contrarier le président. Etat où résident aussi de nombreuses vedettes publiquement anti-Trump, une liste à laquelle on peut ajouter Pamela Anderson.

    Actrice emblématique de Malibu, là-même où des dizaines de milliers de personnes viennent d'être évacuées, elle a, sans fard, qualifié le président d'« idiot », d'« imbécile », d'« égoïste », de « pervers narcissique » et de « personnage toxique ».

    Pourtant, Donald Trump avait semblé, pour une fois, vouloir calmer le jeu, tweetant finalement son soutien aux pompiers, rendant hommage aux victimes, et appelant à la prudence. Fausse alerte : quelques heures plus tard, alors que les incendies allaient bientôt devenir les plus meurtriers de l'histoire de l'Etat, il reprenait son refrain sur la mauvaise « gestion forestière ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.