GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mai
Lundi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Festival de Cannes: la Palme d'or attribuée au réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho pour «Parasite»
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: l'humeur massacrante de Donald Trump cette semaine

    media Lors de son voyage à Paris, Donald Trump était visiblement d'une humeur massacrante, rapporte la presse américaine. REUTERS/Christian Hartmann/Pool

    La presse américaine revient sur la mauvaise humeur de Donald Trump lors de son voyage à Paris. Elle explique qu'une série de sujets, en interne et à l'étranger, ont provoqué son mécontentement ces derniers jours.

    Donald Trump a été d'une humeur massacrante pendant une semaine, relate le Washington Post. D’après le quotidien, le président était énervé avant même de prendre l'avion pour Paris. Theresa May en aurait notamment fait les frais lors d'un coup de téléphone pour le féliciter du résultat des midterms.

    Les élections de mi-mandat sont la première raison de l'humeur orageuse du chef d’Etat, à cause surtout du recomptage des voix en Floride. Le président américain estime que ses candidats ont remporté le scrutin et qu'il n'y a pas de débat possible. La presse américaine raconte que ce nouveau décompte l'a fait sortir de ses gonds.

    Il y a aussi les controverses autour de Matthew Whitaker, le futur ministre de la Justice de l'administration Trump. A-t-il les compétences pour occuper ce poste ? Que sont ses liens avec les milieux financiers ? Quel est son point de vue sur l'ingérence de la Russie dans les affaires américaines ? Le patron de la Maison Blanche n'a pas du tout apprécié que ces questions émergent dans le débat public.

    Ensuite, les désagréments s'enchaînent. A cause de la pluie, il annule sa visite au cimetière militaire de Bois Belleau, provoquant une polémique de plus. Les vétérans américains lui reprochent son manque de patriotisme.

    Enfin, le Washington Post rapporte que le président aurait pris comme une « insulte personnelle » le discours d'Emmanuel Macron sur le thème du multilatéralisme, dénonçant la montée des nationalismes en présence de deux de ses plus grands représentants sur la scène internationale : Donald Trump et Vladimir Poutine.

    Son courroux se mesure au rythme de ses tweets : près d'une vingtaine de messages entre son arrivée à Paris et son départ de la capitale française.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.