GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Février
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Aujourd'hui
Mercredi 20 Février
Jeudi 21 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Télécommunications: «Le monde ne peut pas se passer» de Huawei, selon son fondateur Ren Zhengfei dans un entretien à la BBC
    • Antisémitisme: «geste symbolique» de Larcher et Ferrand au mémorial de la shoah ce mardi (communiqué)
    • Le cyclone Oma s'éloigne de la Nouvelle-Calédonie, des dégâts mineurs à déplorer
    • Finances: Bruno Le Maire se déclare «totalement opposé» à la suppression des niches fiscales (RTL)
    Amériques

    Le Canada suspend temporairement les expulsions de Haïtiens

    media Des réfugiés ayant traversé la frontière illégalement pour rejoindre le Canada depuis les Etats-Unis. Près de Hemmingford, août 2017. Geoff Robins / AFP

    Le Canada suspend temporairement les expulsions de Haïtiens jusqu'au 25 novembre en raison des violences qui se déroulent actuellement en Haïti. L'Agence des services frontaliers a confirmé une rumeur qui courait depuis le début de la semaine. Certaines personnes n'ont d'ailleurs appris la suspension de leur déportation du Canada qu'une fois arrivées à l'aéroport. Inquiets face à la situation actuelle en Haïti les organismes de défense des demandeurs d'asile réclament que le Canada cesse les expulsions.

    Avec notre correspondante au Québec,  Pascale Guéricolas

    Inquiets, de nombreux Haïtiens, dont la demande de statut de réfugié a été rejetée par le Canada, s'inquiètent pour leur avenir. La quarantaine d'employés chargés de leur expulsion ont reçu l'ordre de ne pas les déporter avant dimanche. Après, nul ne sait ce qui va se passer.

    Les lettres de différents organismes de défense des réfugiés pour que le Canada cesse les expulsions n'ont eu aucune réponse pour l'instant du gouvernement. Et ce alors même que le Canada met en garde ses citoyens contre la situation violente actuellement en Haïti.

    En 2017, plus de 7 000 Haïtiens, en provenance des Etats-Unis où leur statut était remis en question, ont tenté leur chance au Canada. Une partie de ces personnes, accompagnées de très nombreux enfants, voient leur demande de réfugié rejetée, faute d'un dossier bien rédigé ou en raison de papiers manquants.

    Plusieurs se retrouvent ensuite dans un centre de détention à Montréal dont le Comité d'action des personnes sans statut dénonce les conditions d'accueil et de traitement.

    ►À relire : Migrations vers le Québec, la difficulté du chemin officieux de Roxham

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.