GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Déforestation au Brésil: Greenpeace tire la sonnette d'alarme

    media Vue aérienne de parcelles déboisées en Amazonie (photo d'illustration). AFP PHOTO / Raphael Alves

    La déforestation au Brésil, qui compte la plus vaste surface amazonienne du continent américain, s'est accrue de 13,72 % entre août 2017 et juillet 2018 selon des chiffres officiels, soit l'équivalent d'un million de terrains de football, a estimé Greenpeace.

    La surface déboisée sur cette période est de 7 900 km2 - ce qui représente 5,2 fois la ville de Sao Paulo - selon l'Institut national d'études géographiques, un organisme gouvernemental.

    Pour Greenpeace, « c'est plus ou moins un million de terrains de football déforestés en seulement un an », a affirmé à l'AFP le coordinateur des politiques publiques de l'ONG au Brésil, Marcio Astrini.

    Selon lui, la situation pourrait empirer si le président élu d'extrême droite Jair Bolsonaro concrétise ses promesses électorales d'amender certaines réglementations environnementales.

    « Il a dit qu'il mettrait fin aux aires protégées, aux terres réservées aux Indiens, qu'il réduirait les inspections et les sanctions contre les crimes environnementaux. Tout ce qui pouvait réduire la déforestation auparavant. S'il élimine tout cela, ça peut déclencher une situation inimaginable », a affirmé M. Astrini.

    Le Brésil a enregistré une baisse progressive de la déforestation entre 2004 et 2012, grâce notamment aux moyens de contrôle gouvernementaux.

    Jair Bolsonaro, qui voulait fusionner les ministères de l'Environnement et de l'Agriculture, a laissé entendre qu'il pourrait reconsidérer son projet, qui a suscité un tollé au Brésil.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.