GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: la démocrate Nancy Pelosi veut retrouver l'arène et la lumière

    media Nancy Pelosi, au Capitole, le 15 novembre 2018. REUTERS/Yuri Gripas

    Les démocrates doivent se réunir ce mercredi au congrès pour élire leur chef à bulletins secrets. Nancy Pelosi, qui dirige le parti depuis plus de quinze ans, devrait l’emporter. Un premier pas pour redevenir speaker de la chambre des représentants, un poste qu’elle a déjà occupé entre 2007 et 2010. Elle était à l’époque la première femme à occuper cette fonction et avait obtenu le soutien inconditionnel de son parti.. Mais cette année, l’élue de Californie fait face à la fronde de certains élus démocrates qui espèrent un renouvellement.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

    « J’ai un soutien écrasant de mon groupe pour être élue speaker » assurait Nancy Pelosi, dix jours après la victoire de son parti à la chambre des représentants.

    L’élue de Californie, qui se présente comme la meilleure pour occuper le poste, affiche sa confiance malgré la rébellion de certains élus de son parti. Le scrutin de ce mercredi aura lieu à bulletins secrets, et ne concerne que les démocrates, mais il préfigurera le vote en séance plénière qui aura lieu le 3 janvier pour l’élection formelle du troisième personnage de l’Etat. Si aucun élu républicain ne la soutient, Nancy Pelosi ne pourra pas se permettre de perdre les voix de plus de quinze démocrates. Or, dix-sept d’entre eux ont signé une lettre pour dire qu’ils ne soutenaient pas sa candidature. Mais aucun frondeur n’a finalement osé affronter directement celle qui dirige le parti depuis quinze ans.

    Une représentante qui menaçait de se présenter au poste de speaker a finalement renoncé. Nancy Pelosi lui a promis qu’elle présiderait une commission. Un autre s’est ravisé après avoir obtenu la garantie que ses priorités seraient inscrites à l’agenda législatif. La jeune garde démocrate qui conteste la mainmise des anciens sur le parti le réalise : à 78 ans, Nancy Pelosi reste une redoutable négociatrice, et n’entend pas céder sa place.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.