GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Fraude fiscale: le géant bancaire suisse UBS, condamné à une amende record de 3,7 milliards d'euros, va faire appel (avocats)
    • L'émissaire nord-coréen pour les Etats-Unis arrive à Hanoï avant le sommet Trump-Kim (journaliste AFP)
    • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
    • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
    • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
    • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
    • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
    • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
    • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
    Amériques

    G20: programme culturel chargé pour Macron en amont du sommet de Buenos Aires

    media La Casa Rosada, résidence présidentielle, vue de la place de Mai, à Buenos Aires. CC 2.5/Eurico Zimbres

    24 heures avant l’ouverture du sommet du G20 vendredi et samedi à Buenos Aires, Emmanuel Macron accompagné de son épouse effectue ce jeudi une visite officielle en Argentine, la première visite en Amérique latine pour le chef de l’Etat à l’invitation du président Mauricio Macri. Une visite destinée à renforcer les relations politiques et économique entre les deux pays avec également au programme du chef de l’Etat, une longue séquence culturelle et mémorielle.

    Avec notre envoyée spéciale à Buenos AiresVéronique Rigolet

    C’est presque une parenthèse enchantée pour Emmanuel Macron, à quelque 11-000 kilomètres de Paris, loin du courroux des « gilets jaunes » et avant d’attaquer les difficiles négociations du G20.

    Le président français va se plonger dans la richesse culturelle de Buenos Aires avec un programme chargé : rencontre dès ce jeudi matin avec des auteurs argentins dans El Ateneo, l’une des plus grandes librairies du monde, passage à la Fondation internationale Jorge Luis Borges – le monument de la littérature argentine - sans oublier la visite de lieux chargés d’histoire que sont la place de Mai et le Parc de la mémoire où accompagné de son épouse, il rendra hommage aux 30 000 disparus de la dictature militaire.

    Pas de discours formel, mais le président échangera avec des familles de victimes présentes, une manière bien sûr pour le chef de l’Etat à nouveau de prendre de la hauteur même sans discours mémoriel. Il s’agit bien là de dénoncer les extrémismes et le totalitarisme, comme il l’a fait lors des récentes commémorations du 11-Novembre.

    Lors de leur déjeuner à la Casa Rosada, à la résidence présidentielle au centre de Buenos Aires, Emmanuel Macron et Mauricio Macri échangeront peut-être sur leurs difficultés nationales, alors qu’ils sont tous deux pareillement accusés d’être « le président des riches » par leurs opinions publiques respectives.

    Une certitude : les deux présidents parleront surtout du G20 qui s’ouvre vendredi et notamment de la nécessité de faire front face aux velléités protectionnistes du président américain Donald Trump qui menacent aujourd’hui tout l’équilibre du commerce mondial.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.