GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
    • Guerre commerciale États-Unis/Chine: Johnson «très inquiet», «ce n'est pas une manière de faire»
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)
    Amériques

    Le gouvernement canadien va-t-il payer le prix de son inaction climatique?

    media Le Premier ministre Justin Trudeau a signé l'accord de Paris en 2015. SAUL LOEB / AFP

    Après la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, l'Irlande, la Belgique notamment, c'est au tour du gouvernement canadien de risquer de se retrouver devant les tribunaux pour son inaction face à la lutte contre les changements climatiques. Environnement-Jeunesse, un organisme qui sensibilise les jeunes aux enjeux environnementaux, vient de déposer une action collective devant un tribunal au Québec. Le but est de forcer le gouvernement à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

    Avec notre correspondante à Montréal,  Pascal Guéricolas

    Le coût de l'inaction face à l'augmentation des gaz à effet de serre a un prix. 200 millions d'euros, c'est l'argent que réclame l'organisme Environnement-Jeunesse au gouvernement canadien pour ne pas respecter ses cibles de réduction de gaz à effet de serre. L'organisme veut intenter une action collective en justice au nom des Québécois de moins de 35 ans.

    Selon ses avocats, le gouvernement, par son inaction, met en danger la vie de ses plus jeunes citoyens, car ces derniers vont devoir affronter un environnement plus hostile. C'est un dur coup pour le Premier ministre Justin Trudeau, lui qui avait triomphalement signé l'accord de Paris quelques jours après son élection en 2015.

    Sauf que depuis le Canada n'a pas vraiment agi pour réduire son empreinte environnementale. Tout indique que ce pays producteur de pétrole n'atteindra pas ses modestes cibles de réduction de gaz à effet de serre d'ici 2030. Aucun des quatre engagements respectifs pris par les différents gouvernements canadiens n'a d'ailleurs été respecté depuis 25 ans.

    → RELIRE : Climat: l’Accord de Paris victime du désengagement des «gros pollueurs»

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.