GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
    Amériques

    Enquête russe: le procureur Mueller veut épargner la prison à Michael Flynn

    media Robert Mueller, le 21 juin 2017. Dans son mémo, M. Mueller déclare avoir interrogé le général Flynn à dix-neuf reprises depuis que ce dernier a décidé de coopérer. Reuters

    Le procureur Mueller recommande d’épargner la prison à Michael Flynn parce qu’il a fourni de substantielles informations : c’est une mauvaise nouvelle pour Donald Trump. Michael Flynn, qui n’a été conseiller à la Maison Blanche que pendant vingt-quatre jours, mais a activement participé à la campagne présidentielle, a plaidé coupable en décembre 2017 d'avoir menti au FBI, notamment sur ses conversations avec l’ambassadeur russe. Et sa coopération à l'enquête du procureur sur les interférences russes dans cette campagne semble fructueuse.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Dans son mémo, Robert Mueller déclare avoir interrogé le général Flynn à dix-neuf reprises depuis que ce dernier a décidé de coopérer, il y a plus d’un an. « Sa collaboration précoce a été particulièrement précieuse parce qu'il était l'une des rares personnes à avoir une vision de première main sur les événements au sujet desquels nous enquêtons », peut-on lire dans le document.

    Informations

    Le texte précise que l’ancien conseiller à la sécurité nationale a fourni des informations sur les « liens entre le gouvernement russe et les individus associés à la campagne de Donald Trump ». Ce pluriel laisse entendre que plusieurs personnes de l’entourage du président sont toujours dans la ligne de mire du procureur.

    « Chiots malades »

    Qui précisément ? A quel sujet exactement ? Nul ne le sait. Beaucoup de lignes sont biffées de noir sur le document transmis par le procureur Mueller afin de ne pas nuire aux investigations en cours. Interrogé sur Fox News, l’avocat de Donald Trump estime que rien dans le mémo ne suggère une collusion avec les Russes. Et pour faire bonne mesure Rudolph Giuliani qualifie l’équipe de procureurs de « chiots malades ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.