GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Référendum au Pérou: le président Vizcarra veut «renforcer l'Etat»

    media Le président du Pérou Martin Vizcarra lors d'une conférence de presse au palais du gouvernement à Lima, le 29 octobre 2018. Cris BOURONCLE / AFP

    24 millions de Péruviens doivent se rendre aux urnes ce dimanche (le vote est obligatoire) pour un référendum voulu par le président Martin Vizcarra. Le chef d'Etat, au pouvoir depuis mars dernier, dit vouloir renforcer l'Etat pour lutter contre la corruption, une cause populaire qui lui a déjà permis de redorer son blason dans les sondages.

    Il est d’abord proposé de réformer la magistrature, aujourd’hui largement décrédibilisée par une série de scandales. Un conseil national de la justice doit être crée pour mettre fin à la corruption des juges.

    Puis, pour endiguer celle des hommes politiques, le référendum propose d’interdire le financement privé des campagnes électorales et de limiter le nombre de mandats. Si ce point est accepté, les députés devront attendre cinq ans avant de se représenter.

    Enfin, les électeurs devront aussi décider s’ils veulent remplacer l’actuel Congrès unique par un système à deux Chambres.

    Pour le président Martin Vizcarra, il s’agit de « renforcer l’ensemble de l’Etat afin de vaincre les mafias criminelles et corrompues ». Une cause populaire qui doit par ailleurs lui permettre d’asseoir son pouvoir vis-à-vis du Parlement. Un Parlement dominé par le parti d’opposition de Keiko Fujimori, la fille de l’ancien dictateur Alberto Fujimori, aujourd’hui en prison. Quatre ex-présidents sont également visés par des enquêtes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.