GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 24 Janvier
Vendredi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Tennis-Open d'Australie: l'Américaine Serena Williams battue en quarts malgré 4 balles de match face à la Tchèque Karolina Pliskova
    • Le Japon enregistre l'an dernier son premier déficit commercial depuis 2015
    Amériques

    Les Etats-Unis sanctionnent trois hauts responsables nord-coréens

    media Le président américain Donald Trump serre la main du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un au sommet de Singapour le 12 juin 2018. REUTERS/Jonathan Ernst/File Photo

    Ces mesures punitives des Etats-Unis contre trois responsables nord-coréens interviennent alors que les négociations sur la dénucléarisation n'avancent pas : l'envoyé spécial américain pour la Corée du Nord n'a toujours pas rencontré son homologue à Pyongyang.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Il s'agit de la première fois que des responsables nord-coréens aussi haut placés sont directement sanctionnés par Washington depuis la rencontre historique entre Donald Trump et Kim Jong-un en juin dernier. Les mesures punitives visent le ministre de la Sécurité d’Etat, le directeur de la propagande et le directeur de l’organisation au sein du Parti des travailleurs de Corée.

    Tous trois sont à la tête de départements qui « mettent en œuvre la censure brutale de l’Etat et violent les droits de l’homme pour réprimer et contrôler la population » explique le secrétaire au Trésor dans un communiqué. Leurs avoirs seront gelés et ils n’auront pas le droit de commercer avec les Etats-Unis.

    Rapport critique

    Ces sanctions ont été décidées après la publication ce 10 décembre d’un rapport du département d’Etat qui critique férocement le régime nord-coréen, qualifié d'« un des pires régimes au monde en matière de violations des droits de l’homme ». Le texte dénonce les « meurtres extrajudiciaires, le travail forcé, la torture, les viols commis au nom de la répression politique ».

    « Ces sanctions montrent bien l’engagement des Etats-Unis pour soutenir la liberté d’expression », précise le communiqué du Trésor. Pourtant, le président américain a récemment répété qu’il aimait bien le dirigeant nord-coréen. Donald Trump continue d'évoquer un nouveau tête-à-tête avec Kim Jong-un pour début 2019 même si les négociations sur la dénucléarisation de la Corée sont dans l’impasse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.