GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 24 Janvier
Vendredi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/Fichage ethnique: la Ligue inflige au PSG une amende de 100000 euros
    • L'astronaute Thomas Pesquet devrait retourner «très bientôt» dans l'espace (ministre)
    Amériques

    Venezuela: après 75 ans d'existence, «El Nacional» tourne la page du papier

    media La dernière édition papier du journal «El Nacional» est parue le 14 décembre 2018. Federico PARRA / AFP

    Après 75 ans d’existence, le journal vénézuélien El Nacional est paru pour la dernière fois sous forme papier ce vendredi. L’hyperinflation de plus 1 million de %, les pénuries de papier, et surtout les pressions exercées par le gouvernement chaviste ont eu raison du quotidien. El Nacional n’existera désormais que grâce à son site internet, très suivi, en particulier à l’étranger.

    Avec notre correspondant à Caracas,  Benjamin Delille

    Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, le directeur d’El Nacional Miguel Henrique Otero, s’en est pris directement au gouvernement chaviste.

    « Ce régime a usé de toutes les méthodes possibles pour réprimer et détruire la liberté d’expression et les médias indépendants. Mais ils ne nous ont pas fait taire et ils n’y arriveront pas », assure-t-il.

    Depuis 2013, le gouvernement gère toute la distribution du papier journal. De nombreux journaux dits d’opposition ont donc cessé d’être approvisionnés et ont fermé. El Nacional a su résister grâce au soutien du groupe de presse « Diarios de America » qui détient plusieurs journaux en Amérique du Sud.

    « Ils nous offraient du papier, qu’ils faisaient passer au Venezuela, et cela nous a permis de continuer d’imprimer une édition " respectable " : c’était le minimum qu’on pouvait imprimer. Mais cela nous a permis de continuer à raconter ce pays », explique Patricia Rodriguez, journaliste d’El Nacional.

    Un tirage de huit pages à quelques milliers d’exemplaires, contre 250 000 il y a 4 ans. A l’image de la rédaction passée d’un millier de journalistes à une centaine dans le même temps. Aujourd’hui elle quitte le papier pour se concentrer sur son site internet. Mais là aussi, le combat s’annonce compliqué : l’opérateur public de téléphonie impose désormais le blocage de certains sites de presse.


    Fermetures en cascade

    Selon l'ONG Espacio Publico, qui défend la liberté de la presse, plus de la moitié des 134 journaux qui circulaient en 2013 au Venezuela ont cessé d'être imprimés.

    Les médias audiovisuels n'ont pas été épargnés par ce que le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP) qualifie d' « escalade » contre la liberté de la presse. En 2017, 52 stations de radio et 8 chaînes de télévision, dont CNN en espagnol, ont cessé d'émettre.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.