GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 23 Janvier
Jeudi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mexique: le train Maya pour développer le sud-est du pays

    media Andrés Manuel Lopez Obrador (c.) lors de la cérémonie de lancement des travaux du train Maya, le 16 décembre 2018 à Palenque. AFP Photos/Présidence mexicaine/Julio Munoz

    Après avoir participé à un rituel indigène à Palenque, le président Andrés Manuel López Obrador a posé la première pierre de l’un de ses plus ambitieux projets : la construction du train Maya qui doit parcourir tout le sud-est du Mexique, du Yucatan au Chiapas et du Quintana Roo aux Etats de Campeche et Tabasco.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick-John Buffe

    Ce sont 1 500 kilomètres de voies ferrées pour découvrir et revitaliser le monde des Mayas d’hier et d’aujourd’hui. Imaginez-vous longeant le Golfe du Mexique, pour ensuite vous diriger vers Cancún et les eaux turquoise des Caraïbes. Le train fait par la suite notamment escale dans les gares des sites archéologiques de Chichen Itza, de Calakmul, en pleine forêt tropicale, ou du terminus Palenque. C’est ce circuit de rêve que parcourra le train Maya lancé à 160 km/h et qui devrait attirer des milliers de touristes désireux de découvrir le sud-est du Mexique.

    Des voies ferrées pour désenclaver

    Mais ce projet a aussi pour but de désenclaver une région où vivent de nombreuses communautés mayas marginalisées. Voilà pourquoi, ces voies ferrées seront empruntées par des trains de marchandises et par des trains de passagers qui permettront aux habitants de se déplacer plus facilement et à bas coût. Car le train Maya s’inscrit dans un plan de développement intégral de cette région.

     ► A (RE)ECOUTER : Hélène Combes (CNRS) : « Manuel Lopez Obrador veut lutter contre la pauvreté »

    Les travaux de ce circuit ferroviaire, qui coûtera plus de six milliards d’euros, devraient durer quatre ans. Et pour éviter tout risque de blocage durant sa construction, les autorités se sont engagées à consulter préalablement les communautés indigènes et à réaliser une étude d’impact sur l’environnement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.