GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: Caracas au bord de la pénurie d'essence

    media «Les rumeurs disent que la pénurie va être très intense. Donc les gens sont nerveux», confie un habitant de la capitale. REUTERS/Marco Bello/File Photo

    La capitale du Venezuela n’a presque plus d’essence. Depuis mercredi, les files d’attente s’allongent devant les dernières stations-service encore fournies en carburants. Il y a une semaine, un incendie a éclaté dans la principale usine de remplissage à proximité de la capitale. Depuis, les stations-services doivent s’approvisionner plus loin, tandis que la demande d’essence s’intensifie à l’approche des fêtes.

    Avec notre correspondant à Caracas,  Benjamin Delille

    Après plusieurs heures dans sa voiture à la recherche d’une station encore en service, Sandra, la quarantaine, peut enfin faire le plein.

    « Ça a été très difficile, nous dit-elle, parce que les rares stations qui ont de l’essence autour de Caracas et dans la ville sont prises d’assaut. J’ai déjà fait une première fois la queue dans une station qui s’est vidée avant que j’atteigne la pompe, et ici j’ai attendu 45 minutes. »

    Derrière elle, la file s’allonge. « Les rumeurs disent que la pénurie va être très intense. Donc, les gens sont nerveux et, comme moi, ils gâchent de l’essence à chercher une station pour faire le plein », poursuit-elle

    Une nervosité aggravée par l’approche de Noël. Certains essaient de remplir leur réservoir coûte que coûte pour rejoindre leur famille en province, où la pénurie semble s’étendre.

    D’autres, comme Jo, ont jeté l’éponge, disent-ils : « Ma famille est partie dans l'ouest, à Barquisimeto. Mais je ne peux pas prendre le risque de les rejoindre et de tomber en panne en route, c’est trop dangereux. Je reste à Caracas. »

    Faute d’investissements, l'état des structures pétrolières se dégrade de plus en plus rapidement, et les pénuries se multiplient.

    Ces derniers mois, la production d’essence s’est réduite de moitié au Venezuela, un pays dont le pétrole représente 96% des exportations.

    → À relire : Comment sortir de l'inefficacité face à la crise au Venezuela ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.