GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brasilia se prépare à l’investiture de Jair Bolsonaro

    media A Brasilia, l'armée brésilienne patrouille autour de l'Esplanade des ministères alors que le pays est en plein préparatif de l'investiture de Jair Bolsonaro. REUTERS/Ueslei Marcelino

    Un imposant dispositif de sécurité a été déployé dans la capitale brésilienne en vue de l'investiture ce mardi du président d'extrême droite Jair Bolsonaro. L'impressionnant dispositif comprend outre de nombreux check-points pour la foule, un système antimissile, 20 avions de chasse mobilisés et la fermeture de l'espace aérien.

    Avec notre envoyé spécial à Brasilia, Martin Bernard

    Le quartier de la présidence et des ministères a été entièrement bouclé : 6 000 soldats, un système de défense anti-aérien, des tireurs d’élite et de nombreux barrages pour filtrer l’arrivée du public.

    Tout cela pour garantir la sécurité de la douzaine de chefs d’Etat présents à Brasilia et celle de Jair Bolsonaro, cible d’une attaque à l’arme blanche durant la campagne électorale.

    Du jamais vu, selon cet habitant de Brasilia : « C’est une méga-structure qui a été mise en place. J’étais déjà ici pour la Coupe du monde, pour la visite de Bush. Mais c’est la première fois que je vois ça, c’est bien renforcé. La quantité de policiers, de véhicules, tout cela démontre que le dispositif de sécurité est important. »

    ► À (RE)LIRE : Brésil : les principaux défis pour le nouveau président Bolsonaro

    Des blindés avaient même été déployés autour du siège de la télévision officielle, chargée de retransmettre la cérémonie. Une mesure jugée exagérée par le gouverneur de Brasilia. Les chars ont finalement été retirés.

    Benyamin Netanyahu, invité d’honneur de Bolsonaro

    L’ambassade du Maroc a tenu une réception en l’honneur de la présence du Premier ministre Saâdeddine el-Othmani à Brasilia.Il s’agit d’une présence remarquée du monde arabe, alors que le Premier ministre israélien fait le forcing pour opérer un rapprochement entre le Brésil et l’Etat hébreu. Benyamin Netanyahu, l’un des invités d’honneurs de Jair Bolsonaro, est au Brésil depuis vendredi.

    Côté africain, Ulisses Correia e Silva, le Premier ministre du Cap-Vert a fait le déplacement, ainsi que les chefs de la diplomatie angolaise et de Sao Tomé et Principe.

    La présence du ministre des Affaires étrangères de la Guinée est également confirmée. Jair Bolsonaro est un admirateur de Donald Trump, mais le président américain a envoyé à Brasilia son secrétaire d’Etat Mike Pompeo.

    La présence européenne est plutôt discrète, en dehors du président du Portugal et du Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Aucun ministre français, en revanche, pour voir Bolsonaro prêter serment.

    Les présidents latino-américains présents

    Et puis il y aura bien sûr beaucoup de présidents latino-américains, y compris le président bolivien Evo Morales, alors que d’autres présidents de gauche, comme le Vénézuelien Maduro et le Cubain Miguel Diaz-Canel, ont été jugés indésirables par le nouveau gouvernement brésilien.

    Des groupes de militants et d’admirateurs de Jair Bolsonaro ont aussi convergé sur la capitale du Brésil. Ils tenaient à être présents pour l’investiture du président d’extrême droite élu fin octobre. Martin Bernard a rencontré ses fidèles sur place.

    Vous pouvez être sûrs qu’on a choisi Bolsonaro parce qu’il incarne les valeurs dont n’importe quel pays a besoin pour être un grand pays: défense de la démocratie, le rétablissement des valeurs morales, le rétablissement de la dignité et surtout le rétablissement des valeurs familiales.

    Lieutenant Siqueira, coordinateur du groupe Croisade 17 01/01/2019 - par Martin Bernard Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.