GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: James Mattis fait ses adieux au Pentagone

    media Le secrétaire américain à la Défense James Mattis à Washington le 9 octobre 2018. REUTERS/Joshua Roberts

    Aux Etats-Unis, James Mattis a quitté lundi 31 décembre au soir le secrétariat à la Défense. Il est provisoirement remplacé par  Patrick Shanahan, adjoint  au Pentagone depuis 18 mois. Le départ du secrétaire à la Défense, en désaccord avec Donald Trump sur le retrait des troupes de Syrie, n’a donné lieu à aucune cérémonie particulière, contrairement à la tradition.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Conformément aux souhaits de James Mattis, le Pentagone n’a organisé aucune cérémonie d’adieux. Elles ont habituellement lieu en présence du président américain.

    Le général quatre étoiles a préféré saluer les employés du département de la Défense via un court message qu’il leur a adressé : « Gardez la foi en notre pays et tenez bon, aux côtés de nos alliés, alignés contre nos ennemis »,  écrit James Mattis, sans citer une seule fois Donald Trump.

    Un coup de téléphone formel a ensuite suffi pour passer la main à son adjoint Patrick Shanahan, à titre temporaire, jusqu’à la validation de sa nomination par le Sénat, si Donald Trump choisit de le maintenir à ce poste.

    Patrick Shanahan n’a pas l’expérience militaire de James Mattis. Il a fait carrière dans le civil chez Boeing avant de rejoindre le Pentagone. Ses lacunes diplomatiques avaient  soulevé des critiques au moment de sa nomination. Pour le sénateur John McCain, décédé depuis, l’arrivée d’un dirigeant de l’industrie aéronautique au ministère de la Défense revenait à faire entrer un renard dans un poulailler.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.