GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: le ministère de l’Agriculture gérera les territoires indigènes

    media Le 26 avril 2018, les Indiens manifestaient à Brasilia pour protester contre la politique du président brésilien Michel Temer à leur égard. REUTERS/Adriano Machado

    Au Brésil, au lendemain de l’investiture de Jair Bolsonaro, l’administration se met en place. Les ministres prennent leurs fonctions, et c’est là que l’on découvre certains changements : le ministère de l’Agriculture est désormais en charge de la démarcation des terres des Indiens ainsi que de la forêt.

    Avec notre correspondant à BrasiliaMartin Bernard

    Jair Bolsonaro avait prévenu : il voulait retirer certains pouvoirs à la Fondation chargée de gérer les affaires indiennes. La Funai, perd ainsi l’une de ses principales attributions, celle de délimiter la terre qui est réservée aux peuples autochtones.

    Selon un décret signé par Jair Bolsonaro, cette responsabilité incombe désormais à la ministre de l’Agriculture, Tereza Cristina da Costa, ancienne représentante du lobby agricole au Congrès.

    Le nouveau président souhaite, en fait, que les terres revendiquées par les Indiens du Brésil soient ouvertes à des activités commerciales. Et il préconise l'« intégration » des Indiens au sein de la société brésilienne.

    Selon Jair Bolsonaro « plus de 15% du territoire national est réservé aux Indiens ou aux descendants d’esclaves. Moins d’un demi-million de personnes vivent dans ces régions isolées du Brésil réel, exploitées et manipulées par des ONG. » « Ensemble, ajoute le président, nous allons intégrer ces citoyens et valoriser tous ces Brésiliens. »

    (Re) lire : Brésil: investi président, Bolsonaro appelle à «un pacte national»

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.