GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    Amériques

    Cuba: Raul Castro fête 60 ans de révolution et tacle l'administration Trump

    media Raul Castro, ancien président et toujours premier secrétaire du Parti communiste cubain prononce un discours pour les 60 ans de la révolution cubaine devant la tombe de Fidel Castro à Santiago de Cuba. REUTERS/Yamil Lage

    Cuba a célébré mardi 1er janvier le 60e anniversaire de la révolution castriste. L'ancien président Raul Castro, qui est toujours premier secrétaire du parti communiste cubain, a prononcé un discours où il dénonce la politique hostile des Etats-Unis envers Cuba.

    Raul Castro est apparu en uniforme militaire, en tant que chef des armées et chef du Parti communiste cubain, pour son discours face au cimetière où est enterré son frère Fidel Castro, le père de la révolution cubaine.

    Il a d’abord tenu à rappeler que la révolution était née ici à Santiago de Cuba, qu’elle avait subi de nombreuses menaces, mais qu’elle avait survécu à douze administrations américaines.

    Malgré un début de rapprochement avec le président Barack Obama en 2015, la présidence de Donald Trump a douché tout espoir de normalisation des relations bilatérales. Dans son discours, Raul Castro a invité les Etats-Unis à la raison alors que Donald Trump accuse toujours Cuba de tyrannie.

    « De plus en plus, de hauts fonctionnaires de l’administration actuelle, avec la complicité de certains laquais, répandent de nouveaux mensonges et une fois de plus, ils veulent rendre Cuba coupable de tous les maux de la région ».L’ancien président cubain ajoute ensuite : « je répète notre volonté de vivre ensemble de manière civile malgré nos différences, dans une relation de paix, de respect et d’avantage mutuel avec les Etats-Unis ».

    A (ré)écouter ► Géopolitique, le débat : Cuba-USA : encore une occasion manquée?

    Référendum sur la nouvelle Constitution

    A ses côtés, Miguel Díaz-Canel, le nouveau président cubain, en chemise blanche, la traditionnelle guayabera. C’est lui qui désormais porte la réforme de la Constitution dans laquelle la propriété privée sera reconnue.

    Des réformes économiques sont en cours pour permettre à Cuba d’attirer plus d’investissements étrangers, Raul Castro dans son discours a aussi insisté sur la nécessité de faire des économies et de diversifier les exportations. La nouvelle Constitution sera soumise à un référendum populaire le 24 février prochain.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.