GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: avant d’entrer au Sénat, Mitt Romney fustige Trump qui lui répond

    media Les candidats à la présidentielle Donald Trump et Mitt Romney, le 2 février 2012, à Las Vegas. REUTERS/Steve Marcus

    Donald Trump a un nouvel adversaire déclaré parmi les sénateurs républicains : Mitt Romney, ancien candidat à la présidence et fraîchement élu de l’Utah à la Chambre haute. Dans une tribune publiée par le « Washington Post », Mitt Romney écrit que « le président n’a pas revêtu le costume qui sied à sa fonction ». Donald Trump a riposté sur Twitter, mais de manière plutôt modérée.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

    Lorsqu’il est attaqué, le président répond habituellement avec virulence. Mais cette fois Donald Trump tente plutôt d’adoucir son adversaire. Il rappelle qu’il a gagné la présidentielle contrairement à Mitt Romney et lui suggère de « jouer collectif » avec les républicains plutôt que de devenir un « Flake », en référence au sénateur Jeff Flake, féroce critique du président qui s’apprête à quitter le Sénat.

    Dans sa tribune, Mitt Romney n’y a pourtant pas été de main morte : il juge que Donald Trump n’est pas à la hauteur de sa fonction. « Un président doit faire preuve des qualités essentielles d'honnêteté et d'intégrité, élever le débat avec courtoisie. Et c'est dans ce domaine que les carences de l’occupant de la Maison Blanche ont été les plus flagrantes », écrit-il notamment.

    Le ton de cette tribune et sa parution à la veille de la rentrée parlementaire a suscité toutes sortes de spéculations : Mitt Romney deux fois candidat malheureux à la Maison Blanche, se prépare-t-il à affronter Donald Trump dans la perspective du scrutin de 2020 ? Ou se contentera-t-il d’incarner la résistance au sein du parti républicain sur les bancs du Sénat ?

    Quoi qu’il en soit, le sénateur de l’Utah relaye le malaise de certains élus républicains du Congrès vis-à-vis de Donald Trump. Des réticences longtemps contenues, mais qui ont éclaté au grand jour après l’annonce du retrait des troupes de Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.