GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L’Afrique aura un représentant au prochain festival de Cannes ; la cinéaste sénégalaise Mati Diop fait partie des réalisateurs sélectionnés pour la Palme d’or pour son film « Atlantique ». Les derniers films des cinéastes Pedro Almodovar, Arnaud Desplechin, Ken Loach et des frères Dardenne seront également en compétition au 72e Festival de Cannes, a annoncé jeudi le délégué général du Festival Thierry Frémaux. Au total, 19 films seront en compétition lors de cette édition qui se tient du 14 au 25 mai.

    Amériques

    Pérou: le procureur général réintègre les deux procureurs anticorruption

    media Les deux procureurs Rafael Vela (g) et Jose Domingo Perez lors d'une conférence de presse, à Lima, le 1er janvier 2019, au lendemain de leur destitution. ERNESTO BENAVIDES / AFP

    Au Pérou, le procureur général de la République revient sur sa décision. Il réintègre finalement dans leurs fonctions les deux procureurs spéciaux qui enquêtaient depuis six mois sur une vaste affaire de corruption. Sa décision de les destituer, le 31 décembre, avait provoqué des manifestations dans les rues de Lima.

    Le procureur Pedro Gonzalo Chavarry avait écarté les deux enquêteurssous prétexte de manque de rigueur et de partialité. Mais l'un d'entre eux l'avait accusé lui-même de dissimulation et d'obstruction dans ces enquêtes pour des faits de corruption.

    RFI a pu joindre, ce mercredi soir, cet enquêteur, Jose Domingo Perez, qui n'a pas été encore formellement informé de sa réintégration. Il explique en tous cas qu'il faut continuer la lutte contre la corruption.

    Le procureur général se justifie en expliquant que les remplaçants désignés avaient de toute façon décliné le poste. Et il demande aux deux procureurs réintégrés d'être désormais plus transparents dans leurs enquêtes.

    Projet de loi

    Cette marche arrière s'explique aussi par la réaction de l'opinion publique et les critiques très vives du président Martin Vizcarra. Ce dernier a d'ailleurs interrompu un voyage au Brésil pour présenter ce mercredi au Congrès un projet de loi déclarant le parquet en état d'urgence.

    « La vice-présidente du Congrès a manifesté l'intérêt du pouvoir législatif d'examiner ce texte en priorité, a déclaré le chef de l'Eta péruvien. C'est d'ailleurs son obligation puisqu'il s'agit d'un projet urgent dont l'examen est sujet à des délais limités. Je me félicite de la décision du procureur général de restituer dans leurs fonctions les deux procureurs spéciaux qui enquêtaient sur des affaires de corruption. Il est toujours bon de rectifier les décisions polémiques mais le projet de loi visant à déclarer le parquet en état d'urgence doit toujours être examiné par le Congrès. »

    S'il est voté, il entraînera la suspension de ses responsables, parmi lesquels, justement, le procureur général Pedro Gonzalo Chavarry qui tentait donc, peut-être, de sauver sa tête.

    #Chavarrydehors

    La leader de l'opposition Keiko Fujimori, actuellement en détention préventive, a même fait savoir par un tweet qu'elle soutenait le projet de réforme de la justice. Finalement, deux procureurs suprêmes ont demandé mercredi la démission du procureur de la République Pedro Chavarry, l'accusant d'avoir compromis le développement d'enquêtes emblématiques de la lutte contre la corruption au Pérou.

    Alors qu'il est lui-même accusé d'obstruction et de dissimulation dans le cadre du scandale Odebrecht, Pedro Chavarry est aujourd'hui un homme bien seul. Le hashtag #FueraChavarry, #Chavarrydehors est d'ailleurs tendance au Pérou, rappelle notre correspondant à Lima, Eric Samson.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.