GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Caracas rejette «la posture interventionniste» des Etats-Unis et de la Colombie

    media Le président vénézuélien Nicolas Maduro en conférence de presse à Caracas, le 18 septembre 2018. REUTERS/Marco Bello

    Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo était mercredi à Carthagène, en Colombie, pour rencontrer le président Ivan Duque. Les deux hommes ont convenu d’unir leurs efforts pour isoler diplomatiquement le Venezuela et rétablir la démocratie dans le pays. La réaction vénézuélienne ne s’est pas fait attendre. Caracas rejette « la posture interventionniste des deux pays ».

    Avec notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille

    C’est le ministère des Affaires étrangères vénézuélien qui a réagi ce jeudi matin à la rencontre entreIvan Duque et Mike Pompeo. Dans un communiqué, les gouvernements colombiens et américains sont accusés « de prétendre soumettre et enfreindre la souveraineté et l’autodétermination du peuple vénézuélien ».

    Selon Caracas, la rhétorique anti-vénézuélienne des deux pays est un moyen de « détourner l’attention de l’opinion publique de l’échec de leur politique antidrogue » en Colombie.

    A une semaine du début officiel du second mandat de Nicolas Maduro, les Etats-Unis et leurs alliés latino-américains entendent resserrer la pression sur le président vénézuélien. Sa réélection, le 20 mai 2018, n’a pas été reconnue par une grande partie de la communauté internationale.

    De son côté, Nicolas Maduro dit être le bouc émissaire de l’impérialisme américain auxquels ses voisins seraient soumis. Début décembre, il accusait son homologue colombien et le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro de soutenir un plan des Etats-Unis visant à le renverser et à l’assassiner.

    Le Venezuela est traversé par une grave crise économique, le FMI prévoit une inflation de 1 000 000 % en 2019, qui aurait poussé plus de deux millions de Vénézuéliens à quitter le pays depuis 2015 selon l’ONU.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.