GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: croissance de +6,6% en 2018, plus faible niveau en 28 ans (officiel)
    • Chine: la croissance a ralenti à +6,4% sur un an au 4e trimestre 2018 (officiel)
    • Chine: la production industrielle en hausse de 6,2% sur un an en 2018
    • Israël annonce qu'il mène des frappes sur des cibles iraniennes en Syrie
    • Présidentielle au Sénégal: le Conseil constitutionnel maintient sa liste de 5 candidats. K.Sall et K.Wade sont définitivement exclus
    Amériques

    Mexique: découverte d'un ancien temple dédié au «dieu écorché» Xipe Tótec

    media Le dieu Xipe Totec représenté avec ses attributs dans le Codex Borbonicus. Domaine public

    Au Mexique, des archéologues ont fait une découverte surprenante. Le premier temple consacré à Xipe Tótec, un dieu majeur de l'époque pré-hispanique, a été mis au jour dans l'Etat de Puebla, dans le centre du pays.

    Le temple était là, juste sous leurs pieds, à l'ouest du site de fouilles archéologiques de la ville de Tehuacán. Il a été découvert lors de recherches dans des ruines popolocas. Les archéologues ont pu authentifier le sanctuaire grâce à trois statues, deux crânes et un corps, sculptés dans la pierre.

    Hautes de 70 centimètres, elles représentent le dieu Xipe Tótec. Les deux têtes, avec leurs yeux ronds et leurs rangées de dents carrées qui leur barrent le visage, font penser aux masques de la traditionnelle fête des morts mexicaine. Le corps, au nombril creusé et habillé d'une jupe, est amputé de sa tête. Une troisième main a été sculptée sur son flanc, allégorie d'une victime humaine sacrifiée.

    Le nom de Xipe Tótec signifie « notre seigneur écorché ». Ce dieu majeur de la période pré-hispanique est connu pour son habit de peau humaine, qui symbolise le renouveau de la terre au printemps.

    Pour honorer ce dieu de la fertilité, les prêtres eux-mêmes portaient sur eux la peau d'êtres humains sacrifiés. Les archéologues estiment que le temple, long de douze mètres et haut de 3,5 mètres, a été bâti entre 1000 à 1260 de notre ère.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.