GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mexico demande à Washington une enquête sur l'usage de la force à la frontière

    media Des migrants originaires d'Amérique centrale dispersés par la police à la frontière américano-mexicaine, le 25 novembre 2018. AFP/Guillermo Arias

    Après deux incidents violents à la frontière, le Mexique a envoyé une note diplomatique aux autorités américaines. Il leur demande d’ouvrir une enquête sur l’usage de la force contre les migrants centraméricains qui ont tenté de passer aux Etats-Unis.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    Cette demande d’enquête montre que les Mexicains sont inquiets. Inquiets de l’usage de la force auquel recourent les agents de la patrouille frontalière américaine. Une pratique qui semble vouloir se répéter à chaque fois que des migrants tentent de traverser massivement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

    Balles de caoutchouc

    Deux incidents graves sont venus démontrer ce recours systématique à la force. Le 25 novembre dernier, près d’un millier de migrants centraméricains, membres de la caravane qui venaient d’arriver à Tijuana, ont cherché à franchir le mur qui sépare les deux pays. Les forces de sécurité américaines ont réagi en tirant de balles de caoutchouc et en lançant des gaz lacrymogènes côté mexicain.

    Le même scénario s’est répété à l’aube du 1er janvier, lorsque 150 migrants, dont des enfants, ont tenté une nouvelle fois de passer illégalement aux Etats-Unis.

    Sauvegarder les droits de l'homme

    Cette pratique des Américains choque les autorités mexicaines, car elle va à l’encontre de la politique migratoire du président Lopez Obrador. Le Mexique s’est en effet engagé à sauvegarder les droits de l’homme et la sécurité de tous les migrants qui transitent sur son territoire ou viennent s’y installer.

    Le Mexique, pays d’émigration, de transit et récepteur de migrants

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.