GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: le numéro 2 du ministère de la Justice sur le départ

    media Le numéro 2 du département de la Justice américaine Rod Rosenstein prévoit de se retirer après la confirmation attendue de la nomination de William Barr à la tête du ministère, ont rapporté les médias américains le 9 janvier 2019. MANDEL NGAN / AFP

    Rod Rosenstein devrait quitter son poste dès que William Barr sera confirmé à la tête du ministère. Il a supervisé l’enquête du procureur Mueller sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle. Il a souvent été la cible de Donald Trump. Le départ de Rod Rosenstein serait une source de satisfaction pour le président.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Donald Trump critique régulièrement le numéro deux du département de la Justice. Il a été jusqu’à retweeter un photo montage, où Rod Rosenstein figurait derrière les barreaux, en compagnie d’ailleurs du procureur Mueller. Il faut dire que lorsque Jeff Sessions était en fonction à la tête du département de la Justice, c’est lui, son numéro deux, qui chapeautait l’enquête sur les ingérences russes.

    Depuis le départ de Jeff Sessions, c’est officiellement le ministre par intérim qui supervise le travail du procureur Mueller, mais Rod Rosenstein continue d’être impliqué dans le déroulement quotidien de l’enquête.

    L’annonce de son départ a immédiatement suscité des craintes sur le sort futur du procureur. L’audience de confirmation du futur ministre de la justice William Barr doit avoir lieu mardi prochain devant le Sénat et les démocrates vont sans aucun doute demander des assurances à ce sujet.

    Un sénateur républicain proche de Donald Trump a cependant pris les devants ce matin. Lindsey Graham a affirmé que le prochain ministre de la Justice n’entendait pas entraver le travail du procureur. « Je peux vous assurer que William Barr  une très haute opinion de Robert  Mueller et qu'il souhaite le laisser terminer sa mission », a déclaré le sénateur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.