GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Une jeune femme saoudienne obtient l'asile au Canada

    media Rahaf Mohammed Al Qunun (photo) n’arrive pas au Canada par hasard: un réseau de femmes d’origine saoudienne installées dans ce pays l’ont aidé à lancer sa campagne médiatique. Handout / Courtesy of Rahaf Mohammed al-Qunun / AFP

    Le Canada accepte de recevoir la jeune saoudienne Rahaf Mohammed al-Qunun, qui s’était barricadée dans la chambre d’un hôtel de l’aéroport de Bangok pour fuir sa famille. La jeune fille, qui avait d’abord demandé asile à l’Australie, a pris l’avion vers Séoul en Corée du Sud pour s’envoler ensuite vers un aéroport canadien. Cette affaire risque de ne pas améliorer les relations déjà tendues entre les gouvernements saoudien et canadien. La jeune femme est arrivée à Toronto ce samedi 12 janvier.

    Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

    En annonçant la prochaine arrivée de la jeune Rahaf Mohammed Al Qunun, Justin Trudeau a déclaré que le Canada comprenait l’importance d’affirmer les droits des femmes à travers le monde. Une remarque que les autorités saoudiennes ne vont certainement pas apprécier. En effet, la jeune fille a obtenu le statut de réfugié des Nations unies en invoquant les mauvais traitements dont elle est victime dans son pays.

    En août 2018, ce sont les commentaires de la ministre canadienne des Affaires étrangères à propos de l’incarcération de féministes saoudiennes dans le Royaume qui avait refroidi les rapports entre Ottawa et Ryad. L’ambassadeur canadien avait dû rentrer chez lui, et l’Arabie saoudite avait exigé que les milliers d’étudiants en médecine formés au Canada regagnent leur pays d’origine.

    Rahaf Mohammed Al Qunun n’arrive pas au Canada par hasard. Un réseau de femmes d’origine saoudienne installées dans ce pays l’ont aidé à lancer sa campagne médiatique sur le réseau Twitter. Ce groupe anonyme, par peur des représailles, veut mettre fin à l’esclavage des femmes en Arabie saoudite.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.