GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: l'opposition appelle à manifester pour de nouvelles élections

    media Le président du Parlement vénézuélien Juan Guaido lors d'un meeting, le 11 janvier 2019 à Caracas. REUTERS/Manaure Quintero

    Juan Guaido, le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne acquise à l’opposition, se dit prêt à assumer le pouvoir dans un gouvernement de transition. Une déclaration forte au lendemain de l’investiture contestée du président Nicolas Maduro pour un second mandat. Les députés comptent déjà sur l’appui d’une grande partie de la communauté internationale qui juge Maduro illégitime. Mais il leur faut encore gagner le soutien de la rue pour convoquer de nouvelles élections.

    Avec notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille

    Lors d’un meeting en plein centre de Caracas, Juan Guaido s’est appuyé sur trois articles de la Constitution pour démontrer quele gouvernement n’est pas légitime.

    « Nous assumons clairement la présidence de la République car c’est ce que dit notre Constitution. Mais est-ce que c’est possible de faire respecter la Constitution en dictature ? [la foule crie "non"] Dans ce cas c’est au peuple du Venezuela, à l’armée et à la communauté internationale de nous porter au pouvoir ! »

    Le président du Parlement appelle donc à une grande manifestation, partout au Venezuela, le 23 janvier prochain. Une date symbolique marquant la chute d’un ancien dictateur vénézuélien en 1958.

     → A (RE)LIRE : Maduro investi pour un deuxième mandat dans un Venezuela toujours plus isolé

    Vive réaction du pouvoir

    Cette annonce devrait exacerber les tensions entre gouvernement et opposition. Iris Varela, la ministre des Prisons, a d’ailleurs rapidement réagit sur Twitter en avertissant Juan Guaido que « sa cellule et son uniforme sont déjà prêts ».

    Au-delà d’éventuelles arrestations de personnalités politiques, la manifestation du 23 janvier pourrait être fortement réprimée comme lors des dernières grandes mobilisations de 2017. Cette année-là, plus d’une centaine de personnes étaient mortes de part et d’autre.

    Ce sera donc un vrai défi pour l’opposition de remobiliser une population désabusée par tant de violence. Ce sera encore plus dur de convaincre l’armée qui a renouvelé ce jeudi son soutien à Nicolas Maduro.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.