GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
Lundi 25 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 27 Mars
Jeudi 28 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le chef d'état-major appelle à l'application de l'article 102 de la Constitution, qui constate l'état d'empêchement du président.

    Dernières infos
    Amériques

    Colère de Trump après de nouvelles révélations sur ses liens avec la Russie

    media Donald Trump (g.) et l'ancien directeur du FBI James Comey. Reuters

    Donald Trump est-il, volontairement ou non, un agent de la Russie ? C’est en tout cas une question que s’est posée le FBI avant même qu’il accède à la présidence des Etats-Unis, selon des révélations du « New York Times ».

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    Samedi, peu après 7 h du matin, Donald Trump s’est emparé de son smartphone, et il a « commenté » les révélations du New York Times de la veille au soir. En un peu plus d’une heure, six tweets assassins dans lesquels il déverse sa bile contre le FBI et particulièrement son ancien directeur James Comey, qualifié de « menteur », « d’ordure » ou de « flic véreux ».

    Le quotidien new-yorkais a révélé vendredi que le FBI avait ouvert au printemps 2017 une enquête pour savoir si le milliardaire travaillait pour le compte de la Russie, et indiquait que la police fédérale avait des soupçons avant même son élection.

    Une enquête en deux volets. Le premier, de contre-espionnage, cherchait à savoir si le milliardaire avait travaillé, consciemment ou pas, au profit de Moscou.
    Même s’il nie avoir eu des ambitions commerciales en Russie au moment de la campagne, des projets étaient en tout cas toujours en cours de négociation, selon les dires de son ancien avocat.

    Un second volet de l’enquête, et l’élément déclencheur de la procédure, concernait le limogeage de James Comey, le patron du FBI. Donald Trump lui-même avait reconnu, lors d’une interview, qu’il avait pris cette décision notamment en réaction aux investigations sur l’ingérence russe.

    Entrevues opaques avec Poutine

    La colère du président américain contre ses propres services et le quotidien new-yorkais est-elle justifiée ? Les enquêtes le diront peut-être bientôt puisqu’on attend dans les prochaines semaines les résultats de la vaste investigation du procureur Mueller sur la potentielle collusion avec la Russie et sur l’obstruction de justice, entre autres.

    En tout cas, le vocabulaire employé par Donald Trump prouve son malaise.
    Et les préoccupations précoces du FBI démontrent que le parcours et les relations de l’homme d’affaire sont largement suspects, à défaut d’être coupable. Car Donald Trump pourrait aussi n’avoir été qu’un pion utilisé par Moscou, ce qui ne serait pas forcément plus rassurant.

    Samedi soir, le Washington Post a en tout cas révélé que ses rencontres officielles avec Vladimir Poutine ne faisaient l’objet d’aucun rapport précis, le président américain ayant même, chaque fois, pris le soin de confisquer les notes de son interprète.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.