GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    France: Abdelkader Merah reconnu coupable de «complicité» et condamné à 30 ans de réclusion criminelle
    Amériques

    Le président brésilien Jair Bolsonaro facilite l'accès aux armes à feu

    media Promise par Jair Bolsonaro, la mesure facilitant l'accès aux armes est très controversée dans un Brésil miné par la criminalité. REUTERS/Ueslei Marcelino

    Le président brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro a signé ce mardi 15 janvier un décret qui facilite la détention d'armes à feu. Promesse-phare de sa campagne, la mesure est controversée dans un pays déjà confronté à une très grande violence.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Quinze jours à peine après avoir pris ses fonctions, Jair Bolsonaro a organisé la cérémonie de signature au palais présidentiel. Il a tenu à rappeler son credo : « le droit légitime à se défendre » et à pouvoir « acheter armes et munitions ». Le décret, très controversé, autorise la possession d'arme à feu chez soi ou sur son lieu de travail, mais ne permet pas son port dans les lieux publics.

    Les Brésiliens pourront acheter jusqu'à quatre armes par personne, en prouvant qu'ils ont un coffre pour les stocker. La durée du permis a été étendue de cinq à dix ans. Il suffira de se rendre à la police fédérale pour l’obtenir et il sera accessible à toute personne âgée de plus de 25 ans sans antécédents criminels.

    Le nouveau président l’avait promis durant la campagne électorale. Mais selon un sondage effectué en fin d’année, plus de 60 % des Brésiliens sont opposés à la possession d’arme à feu. Jair Bolsonaro entend pourtant réduire la criminalité et la violence qui minent le Brésil. Avec plus de 63 000 homicides par an, le pays est devenu l’un des plus violents au monde.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.