GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Honduras: deux caravanes partent pour la longue marche vers les Etats-Unis

    media Des migrants honduriens pris en photo le 14 janvier à San Pedro Sula. REUTERS/Jorge Cabrera

    Deux caravanes de migrants sont parties du Honduras il y a quelques heures. L’une, de 1 000 personnes, juste avant minuit lundi, l’autre de 200 personnes, au petit matin (ce mardi). Comme les mois précédents des centaines de personnes s'étaient donné rendez-vous sur les réseaux sociaux pour tenter d’échapper aux dangers qui les attendent sur la route. Une route qui doit les mener d’abord au Guatemala, puis au Mexique et enfin, aux Etats-Unis. RFI a assisté à leur départ de la gare routière de San Pedro Sula, dans le nord du pays.

    Avec notre envoyée spéciale au Honduras, Marie Normand

    Les premiers sont partis en pleine nuit sous une pluie battante. Le second groupe, quelques heures plus tard au petit matin. RFI les avait rencontrés dans cette gare routière de San Pedro Sula juste avant leur départ. Il y a de nombreux jeunes hommes de 15 à 25 ans, à la recherche d’un emploi. Mais aussi des familles et beaucoup de femmes seules avec enfants, qui fuient la pauvreté et la violence.

    San Pedro Sula est l’une des villes avec le plus fort taux de criminalité au monde. Une jeune femme de 24 ans, dont le mari a été tué la semaine dernière, explique qu’elle n’a pas d’autre option. Partir, c’est l’opportunité d’une vie meilleure pour ses filles de 13 et 9 ans, venues avec elle.

    De longues semaines de marche les attendent. Pourtant, à leurs pieds, des chaussures de ville. Un petit sac à dos dans lequel elles ont jeté quelques vêtements, un peu de nourriture, de quoi tenir quelques jours tout au plus. Nous n’avons pas vu d’ONG les accompagner. Beaucoup de ces migrants comptent sur la solidarité des habitants dans les villes qu’ils traverseront. Premier objectif : atteindre la frontière guatémaltèque dans trois jours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.