GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Amériques

    Venezuela: Juan Guaido appelle à manifester mercredi et samedi

    media Le président du Parlement vénézuélien et président autoproclamé, Juan Guaido, s'est exprimé dimanche soir en direct sur Twitter. Capture d'écran Twitter @jpguaido

    Après l’immense manifestation du 23 janvier au cours de laquelle il s’est proclamé président par intérim du Venezuela, Juan Guaido a appelé dimanche soir à deux nouvelles manifestations cette semaine.

    Dimanche soir, ce n’est pas à une manifestation qu’a appelé le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, Juan Guaido, mais bien à deux manifestations.

    « Mercredi de midi à 14h, partout au Venezuela nous descendrons dans les rues (...) pour exiger des forces armées qu'elles se mettent du côté du peuple, et samedi (nous appelons à) une grande mobilisation dans tout le Venezuela et le monde pour accompagner le soutien de l'Union européenne et l'ultimatum », a déclaré Juan Guaido, dans une vidéo en direct sur Twitter.

    La manifestation de mercredi prendra une forme inédite. Le député de droite et président autoproclamé invite tous les Vénézuéliens à sortir dans la rue, là où ils se trouvent, détaille notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille. Pas de cortège ni de point de ralliement donc, juste l’expression d’un mécontentement en sortant de chez soi. Cette manifestation, qu’il convoque partout au Venezuela, vise à exiger des forces armées de permettre l’entrée de médicaments et de nourriture. Il dit avoir réuni plus de 20 millions de dollars d’aide humanitaire la semaine dernière, mais sans l’aval des militaires, cette aide ne passera jamais la frontière.

    La seconde manifestation se tiendra donc samedi. Elle ressemblera bien plus à la manifestation du 23 janvier. Juan Guaido veut aussi que cette mobilisation soit internationale, c’est-à-dire dans toutes les villes du Venezuela, mais aussi dans toutes les capitales du monde où se trouvent des Vénézuéliens. Le but : protester une fois de plus contre « l’usurpation de Nicolas Maduro », mais aussi célébrer la fin de l’ultimatum européen qui entraînera la reconnaissance de Juan Guaido par les pays concernés.

    L'Australie reconnaît Juan Guaido comme président par intérim

    Six pays européens (Espagne, France, Allemagne, Royaume-Uni, Portugal, Pays-Bas) ont en effet donné samedi à Nicolas Maduro huit jours pour convoquer des élections, faute de quoi ils reconnaîtront Juan Guaido comme président. Cet ultimatum expire dimanche prochain. Mais dans un entretien à la chaîne CNN Türk, Nicolas Maduro est resté inflexible. « Personne ne peut nous donner d'ultimatum », a-t-il déclaré.

    Après celle des Etats-Unis, du Canada, d’Israël et de plusieurs pays d'Amérique latine qui considèrent comme illégitime le second mandat de Nicolas Maduro, l'Australie a à son tour annoncé reconnaître Juan Guaido comme président par intérim « jusqu’à ce que des élections se tiennent ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.