GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Luigi Patronaggio, après une inspection de la police judiciaire et de deux médecins, a estimé que la situation critique à bord du bateau humanitaire nécessitait un débarquement des rescapés en Sicile et que l'«Open Arms» devait être placé sous séquestre.

    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump contredit par ses propres services de renseignement

    media Donald Trump (photo d'archives) a affirmé il y a un mois que le groupe EI était vaincu, mais ce n’est pas l’avis de Dan Coats, directeur national du renseignement. Brendan Smialowski/ AFP

    Comme chaque année, les responsables des grandes agences américaines de surveillance ont dressé devant le Sénat le tableau des menaces qui pèsent contre les Etats-Unis. Et sur plusieurs aspects, ils ont démenti les affirmations du président.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Donald Trump se vante régulièrement d’avoir désamorcé la menace nord-coréenne. Le président faisait encore état la semaine dernière de grands progrès dans les négociations sur la dénucléarisation.

    Mais, devant le Sénat, le directeur du renseignement a estimé qu’il était peu probable que Pyongyang abandonne ses armes de destruction massive, et a assuré que les dernières observations faites sur le terrain étaient incompatibles avec une dénucléarisation totale.

    Divergence

    Les analyses de la Maison Blanche et du renseignement américain divergent aussi sur la menace de l’Etat islamique. Donald Trump a affirmé il y a un mois que le groupe EI était vaincu, mais ce n’est pas l’avis de Dan Coats, directeur national du renseignement : « L’Etat islamique a perdu des territoires en Irak et en Syrie. Le groupe est retourné à sa stratégie de guérilla initiale et continuera de planifier des attaques et de diriger ses membres à travers le monde. L’EI a la volonté de réapparaître et contrôle encore des milliers combattants en Irak et en Syrie. »

    Avertissement

    L’Etat islamique exploitera toute réduction de la lutte contre le terrorisme pour renforcer ses capacités, a ajouté le chef du renseignement. Il poursuivra vraisemblablement ses attaques contre les adversaires occidentaux, y compris les Etats-Unis. Un avertissement adressé au président qui a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.