GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Washington détaille ses attentes avant la nouvelle rencontre Trump-Kim

    media Donald Trump et Kim Jong-un lors de leur première rencontre à Singapour, le 12 juin 2018. REUTERS/Jonathan Ernst

    Depuis le sommet de Singapour en juin dernier, Etats-Unis et Corée du Nord n’ont pas vraiment avancé sur une dénucléarisation du nord de la péninsule.

    Les Etats-Unis demandent à la Corée du Nord un inventaire complet de son arsenal, et une feuille de route pour enfin arriver à son désarmement. En échange, à terme, Washington est prêt à signer la paix. « C’est fini », « nous n’avons pas l’intention de renverser le régime », a martelé jeudi Stephen Biegun, l’émissaire spéciale pour la Corée du Nord, qui a également indiqué que les Américains étaient aussi prêts à lever les sanctions, mais là encore à la toute fin du processus, une fois le désarmement terminé.

    Depuis la signature en grande pompe à Singapour d’un texte, en fait très vague, par Donald Trump et Kim Jong-un, les discussions se sont enlisées. Les services de renseignement américains eux-mêmes, en début de semaine, estimaient qu’il est peu probable que Pyongyang abandonne son programme d’armement.

    Entre optimisme et lucidité

    Donald Trump parle, lui, de « progrès formidables », et hier, Stephen Biegun affirmait que Kim Jong-un s’était engagé, lors de sa rencontre avec le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo en octobre 2018, à démanteler et détruire l’ensemble de ses installations d’enrichissement de plutonium et d’uranium.

    Pour autant, l'émissaire spécial a précisé que Washington restait « lucide » sur ses chances de succès, et qu’un plan B était en préparation « si le processus diplomatique échoue ».

    On connaîtra la semaine prochaine le lieu et la date exacte de la prochaine rencontre Kim-Trump.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.