GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    Amériques

    Maduro pour des législatives anticipées, Guaido annonce de l’aide humanitaire

    media Nicolas Maduro, le 2 février 2019 à Caracas. Le président vénézuélien n'était pas apparu en public depuis six mois. REUTERS/Manaure Quintero

    Au Venezuela, les partisans de Nicolas Maduro et ceux de Juan Guaido défilaient ce samedi 2 février à Caracas dans deux lieux distincts.

    Il n'était pas apparu en public depuis le 4 août dernier, lorsqu'il s'était dit victime d'unetentative d'attentat aux drones piégés. Depuis, Nicolas Maduro s'était limité à des apparitions dans des lieux fermés et sécurisés. Vêtu d'une chemise rouge, le président vénézuélien a pris la parole ce samedi devant des milliers de partisans rassemblés avenue Simon Bolivar à Caracas. Alors qu'il affronte un mouvement de contestation sans précédent, il s'est dit favorable à « des élections législatives anticipées cette année », comme le demande l'Assemblée constituante, fidèle au pouvoir en place.

    Organisée à l'occasion du 20e anniversaire de la révolution bolivarienne, lancée par son prédécesseur Hugo Chavez, cette manifestation se voulait une démonstration de force pour montrer que Nicolas Maduro peut encore compter sur un large soutien populaire. Des bus affrétés par les autorités ont déversé des centaines de militants habillés de rouge, couleur du chavisme. Ils sont venus de Caracas, mais aussi d'autres provinces. Certains ont voyagé plus de onze heures pour rejoindre la capitale, indiquait notre envoyée spéciale à Caracas, Véronique Gaymard.

    Quand Chavez est arrivé, il a créé les missions. Les missions ont permis la répartition des richesses de l’Etat, des ressources du Venezuela. Elles sont arrivées dans les mains du peuple, dans les communautés.

    Luis, militant chaviste 03/02/2019 - par Benjamin Delille Écouter

    Une femme, membre du parti, disait vouloir « défendre la Constitution » et en finir avec la crise économique organisée, selon elle, « par les puissances étrangères ». « Guaido n'est pas légitime, Nicolas Maduro est notre président », « la patrie n'est pas à vendre, on doit la défendre », scandait la foule. « On ne veut pas de confrontation, confiait toutefois un homme âgé d'une soixantaine d'années. Surtout pas de guerre, ce serait catastrophique. »

    « Qu’est-ce que qui l’intéresse chez nous ce monsieur Trump à votre avis ? Récupérer notre pétrole, notre or ! Il ne vient pas aider les Vénézuéliens, il ne vient pas parce qu’il nous aime bien, il vient pour le pétrole et l’or, pour nos richesses ! Que ce monsieur Trump s’occupe de son pays et qu’il laisse les autres pays tranquilles ! », lance une femme un peu plus loin.

    Des centaines de militants chavistes descendent de bus venus des quatre coins du pays. José fait partie de la milice bolivarienne, un corps spécial créé par le gouvernement. Il flotte dans son uniforme, mais il assure qu’en cas d’invasion américaine, lui et ses camarades ne se défileront pas. « On est préparé pour ça mon ami. Nous, les miliciens, on est prêt pour défendre notre patrie jusqu’à la mort s’il le faut. Physiquement, mentalement et surtout avec les armes que nous donnent les militaires. »

    Les partisans du président vénézuélien Nicolas Maduro manifestent à Caracas, le 2 février 2019. Yuri CORTEZ / AFP

    Juan Guaido annonce l'arrivée d'aide humanitaire

    A quelques kilomètres de là, l'avenue principale de Las Mercedes et les rues adjacentes étaient également noires de monde ce samedi après-midi. C'est là que se sont donné rendez-vous les partisans du président autoproclamé Juan Guaido. L'importance de la foule a d'ailleurs incité de nombreux manifestants à faire demi-tour pour rejoindre d'autres lieux de rassemblement ou bien rentrer chez eux.

    Affublés de drapeaux et de casquettes aux couleurs du Venezuela, ils brandissaient des pancartes « Juan Guaido président ». « Les heures sont comptées pour Maduro », assurait un homme.

    Les opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro manifestent à Caracas, le 2 février 2019. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    C'est devant cette foule hurlant, sifflant et chantant que Juan Guaido a pris la parole. La voix cassée, il a annoncé que de l'aide humanitaire était en route et allait rentrer par le Brésil, la Colombie et une « île des Caraïbes ».

    On a vraiment besoin de l’aide humanitaire, et aussi d’une intervention armée ! C’est obligé ! Sans intervention militaire on ne pourra pas sortir de cette dictature, c’est une bande de délinquants !

    [Reportage] Les partisans de Juan Guaido appellent au départ de Maduro 03/02/2019 - par Véronique Gaymard Écouter

    « Soldats, l’heure est venue de se prononcer pour la Constitution, pour l’aide humanitaire et pour le changement dans vos familles en l’honneur des forces armées du Venezuela, a-t-il déclaré. Je vous donne déjà une date de mobilisation : le 12 février. Et ce dimanche, nous allons annoncer quel jour nous allons recevoir l’aide humanitaire dans tout le Venezuela. Et ceci pour porter assistance aux personnes les plus vulnérables et enjoindre les forces armées de permettre l’ouverture d’un couloir humanitaire de façon définitive pour le Venezuela pour répondre aux urgences et mettre en action notre plan pour le pays, notre plan de développement dans tout le Venezuela. »

    Un général de l'armée se rallie à Guaido

    La question centrale reste le degré de soutien des militaires. Dans une vidéo, le général Francisco Yanez de l’armée de l’air dit reconnaitre Juan Guaido comme président et appelle ses compagnons à en faire de même. Mais pour l’instant, la pression se poursuit sans calendrier. Et Nicolas Maduro a appelé les milices bolivariennes à rejoindre l’armée pour gonfler ses rangs.

    Pour l’instant le plus urgent, c’est l’aide humanitaire. On a vraiment des gens qui meurent de faim. La plupart des gens comme moi de la classe moyenne, on ne mange qu’une fois par jour pour pouvoir tenir.

    Gustavo, opposant à Nicolas Maduro 03/02/2019 - par Véronique Gaymard Écouter

    Alors que la tension monte entre les deux camps, aucune sortie de crise ne semble se dessiner. Du côté de l'opposition, on annonce d'autres manifestations à venir.

    Ce qu'on attend, c'est que les militaires finissent par désobéir au régime de Nicolas Maduro.

    Au Chili, la communauté vénézuélienne se mobilise aussi contre Maduro

    Reportage

    03/02/2019 - par Justine Fontaine Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.