GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: le groupe de Lima à Ottawa avec pour objectif de soutenir l’opposition

    media L'opposant Juan Guaido, président par intérim autoproclamé, lors de la manifestation le 2 février 2019, à Caracas. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Le Canada accueille ce lundi 4 février à Ottawa le groupe de Lima pour tenter de trouver une solution à la crise au Venezuela. Ce groupe qui compte 14 pays d'Amérique latine et le Canada a été créé en août 2017 pour répondre à l'autoritarisme grandissant au Venezuela. La réunion de ce lundi aura pour objectif notamment de trouver de nouveaux moyens pour soutenir l'opposition vénézuélienne et d'atténuer la crise des réfugiés qui secoue le Brésil et la Colombie.

    Le Groupe de Lima est contre toute intervention militaire au Venezuela pour renverser le président Nicolas Maduro, c'est ce qu'a souligné en début de semaine dernière le chef de la diplomatie péruvienne Nestor Popolizio, alors que les Etats-Unis venaient de faire savoir par la voix du conseiller à la sécurité nationale John Bolton que toutes les options étaient sur la table pour pousser Maduro à la démission.

    Le groupe de Lima dont 11 pays sur 14 ont reconnu le dirigeant de l'opposition Juan Guaido comme le président par intérim du Venezuela devrait aborder le volet politique. A savoir : évaluer les moyens de pression pour pousser Maduro à la démission et à organiser de nouvelles élections.

    Selon la presse canadienne, une des possibilités envisagées serait de réaffecter les millions de dollars d'actifs saisis des dirigeants corrompus vénézuéliens pour aider les pays qui doivent composer avec l'afflux de réfugiés. La crise économique et politique a poussé quelque trois millions de personnes à quitter le Venezuela, pour se réfugier dans les pays voisins, notamment la Colombie et le Brésil.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.