GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La capitale de l'État mexicain de Sinaloa (nord-ouest), fief du baron de la drogue Joaquin «el Chapo» Guzman, a été le théâtre de violents affrontements armés jeudi soir, a rapporté un correspondant de l'AFP. Ovidio Guzman Lopez, l'un des fils du chef de ce puissant cartel emprisonné à perpétuité aux États-Unis, a été identifié et arrêté avec trois autres personnes, a déclaré le secrétaire d'État à la Sécurité et la protection des citoyens, Alfonso Durazo.

    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: le plan de bataille de Guaido en débat à l'Assemblée nationale

    media Le président par intérim autoproclamé Juan Guaido lors d'une session de l'Assemblée nationale vénézuélienne, le 5 février 2019. Juan BARRETO / AFP

    Au Venezuela, l'opposant et président par intérim autoproclamé Juan Guaido poursuit son bras de fer avec le chef de l'Etat Nicolas Maduro. A l'Assemblée nationale, la poursuite de la résistance s'organise.

    Avec notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille

    Trois points étaient à l’ordre du jour mardi à l'Assemblée nationale vénézuélienne. Le premier concerne l’entrée d’aide humanitaire dans le pays. Juan Guaido a annoncé samedi qu'elle arriverait par trois zones frontalières : la Colombie, le Brésil et une île des Caraïbes.

    Mais le projet se heurte à l'opposition de Nicolas Maduro qui le considère comme un cheval de Troie des Américains. Il assure qu'il ne laissera rien passer quitte à utiliser la force. Sa mise en œuvre s'annonce d'autant plus compliquée que c'est l'armée, toujours fidèle au chef de l'Etat, qui contrôle les frontières.

    Mais selon le député Romel Guzamana, de l’Etat Amazonas, c’est un risque à prendre : « Je pense que c’est préférable pour que plus personne ne meure de faim ou à cause des pénuries de médicaments. C’est un acte de solidarité », soutient-il.

    Dans les jardins du palais, on trouve aussi des députés de l’Assemblée nationale constituante, acquise à Nicolas Maduro. Selon Miguel Barroeta, ce sont les sanctions américaines qui affament le peuple vénézuélien.« La seule aide humanitaire efficace, ce serait la levée définitive du blocus, la fin de l’agression criminelle et perverse qui vise aujourd’hui notre gouvernement révolutionnaire et la République », affirme-t-il.

    Un discours qui n’est qu’un tissu de mensonges selon le député Armando Armas, du parti de Juan Guaido. Il s’explique facilement la position des chavistes. « Ils se maintiennent par la peur grâce à laquelle ils gardent un contrôle social par la faim, défend-il. Une personne dépendante de vos aides sociales, vous pouvez la contrôler »

    Des ambassadeurs dans les pays soutiens

    Deuxième point abordé à l'Assemblée : un projet d’accord sur le soutien du Groupe de Lima et de l’Union européenne. Plusieurs pays européens ont reconnu Juan Guaido comme président par intérim lundi. Les députés vénézuéliens devaient ce mardi nommer les ambassadeurs qui les représenteront dans ces pays.

    Les parlementaires devaient enfin débattre des conditions électorales en vue des élections, notamment présidentielle, qu’ils veulent convoquer. Ils devaient désigner une nouvelle direction pour le Conseil national électoral, car ils considèrent l’actuelle comme corrompue et acquise au pouvoir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.