GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: pour Guaido, une intervention militaire américaine n’est pas exclue

    media Juan Guaido durant l'interview donnée à l'AFP le 8 février à Caracas. YURI CORTEZ / AFP.

    Le président Nicolas Maduro bloque l’aide humanitaire sollicitée par l’opposant Juan Guaido qui se déclare « prêt à tout pour sauver des vies », dans une interview à l’AFP.

    Juan Guaido n’exclut aucun moyen pour chasser Nicolas Maduro du pouvoir afin de permettre des élections libres. Même un soutien militaire étranger lui semble envisageable, pour « sauver des vies humaines et pour que des enfants cessent de mourir ».

    « Votre main ne tremblerait-elle pas pour autoriser une intervention militaire des Etats-Unis ? » A cette question, le président autoproclamé par intérim répond : « Nous ferons tout ce qui est possible. C'est une question évidemment très polémique, mais en faisant usage de notre souveraineté, en exerçant nos prérogatives, nous ferons le nécessaire. »

    Appel aux militaires

    Face au blocage de l’aide humanitaire à la frontière avec la Colombie, Juan Guaido lance cet appel aux militaires toujours fidèles au président Nicolas Maduro : « Nous savons que les forces armées ont un dilemme important, accepter cette aide ou non. Mais ça serait vraiment lamentable de leur part de ne pas l’accepter quand le peuple vénézuélien en a tellement besoin. »

    Dans cette interview donnée à l’AFP, Juan Guaido, président autoproclamé par intérim reconnu à ce jour par une quarantaine de pays, annonce « la formation d’un grand corps de volontaires » qui pourrait aller chercher les sacs de riz et les médicaments à la frontière pour les distribuer à la population.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.