GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
Aujourd'hui
Samedi 27 Avril
Dimanche 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: les attentats coûteront jusqu'à 1,5 milliard de dollars au secteur touristique sur l'année (ministre)
    Amériques

    [Reportage] Brésil: hommage aux victimes de l’incendie de Flamengo

    media Hommage aux victimes de l’incendie de Flamengo, à Rio de Janeiro le 9 février 2019. REUTERS/Pilar Olivares

    Au Brésil, deux jours après le tragique incendie qui a causé la mort de 10 personnes dans le club d’entraînement de l’équipe de football de Flamengo, l’émotion est toujours vive. Ce samedi 9 février, supporters du club et amateurs de foot ont senti le besoin de se réunir devant le siège de Flamengo et au stade Maracanã.

    Avec notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino

    Autour du mythique stade du Maracanã, plusieurs centaines de supporters scandent les noms des jeunes joueurs décédés ce vendredi. Parmi eux, Vinicius Calisto, 21 ans, supporter du club Flamengo depuis toujours : « C’est une tragédie pour tout le monde, tant pour les supporters du Flamengo que pour le Brésil, le sport, et l’humanité tout entière. Aujourd’hui je suis là pour ces joueurs. J’aurais dû être là pour le match, mais j’ai décidé de venir pour eux. »

    Au milieu de la marée rouge et noire, aux couleurs de Flamengo, quelques maillots se démarquent. Comme celui de Bruno Enrique, en vert-blanc-rouge. Il est supporter du club rival de Rio, Fluminense. « Aujourd’hui, il n’y a pas de rivalité, confie-t-il, on s’est réuni pour eux. On ne veut pas entendre parler d’équipes, on est tous unis. »

    Pas de rivalité, pas de rage non plus pour André Sa. Pour lui ce qu’il faut ce n’est pas trouver un coupable, mais soutenir les familles : « On n’arrête pas de mettre la faute sur le club, mais je pense qu’il faut surtout être solidaire avec les familles. Ça ne sert à rien de rejeter la faute sur Flamengo, alors que ce club est en train d’aider et continuera de le faire. »

    Le Brésil est encore en deuil ce week-end, alors que les familles enterrent les jeunes joueurs. Jeudi, lors de la reprise des matchs, de Flamengo contre Fluminense, un grand hommage est prévu dans le stade Maracanã.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.