GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Vers un nouveau «shutdown» aux Etats-Unis?

    media Le président américain photographié à Washington, le 13 février 2019. REUTERS/Kevin Lamarque

    A la veille de l’expiration du délai, c'est encore l’incertitude. Les élus du Congrès espèrent voter ce jeudi 14 février 2019 un projet de loi pour éviter un nouveau shutdown. Mais Donald Trump n'a toujours pas clairement confirmé s'il accepterait de signer ce compromis trouvé lundi entre démocrates et républicains pour engager la construction de son mur sur la frontière mexicaine.

    A la veille de l’expiration du délai ce vendredi minuit avant un nouveau shudown, le compte à rebours s'affiche encore sur les écrans des chaînes d'information américaines. Donald Trump n’a toujours pas formellement accepté ni refusé le compromis trouvé lundi par les élus démocrates et républicains.

    C'est que cet accord de principe est loin de ravir le président américain. Il ne prévoit de débloquer que le quart des 5 milliards demandés pour amorcer la construction de son mur anti-immigration. Et ce, pour une nouvelle portion d'à peine 80 km sur les 3 200 km que compte au total la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

    Pour autant, Donald Trump - très affaibli politiquement depuis la dernière paralysie record de 35 jours de l’administration - ne veut pas d’un nouveau shutdown. « Ce serait terrible », a-t-il répété mercredi depuis la Maison Blanche. Il dit vouloir se laisser le temps d’étudier le texte final pour y débusquer d'éventuelles « mines explosives » glissées par « une gauche radicale », selon ses mots.

    A la Chambre des représentants, où ils sont majoritaires, les démocrates espèrent de leur côté voter ce texte d’ici ce jeudi soir. Mais pour entrer en vigueur, la loi budgétaire devra encore être approuvée par le Sénat, où les républicains sont majoritaires, puis promulguée par Donald Trump. Dans le cas contraire, un quart des administrations fédérales américaines devront à nouveau fermer leurs portes.

    ► Réécouter sur RFI : Comment traduire Trump ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.