GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le groupe de BTP Odebrecht signe un accord avec la justice péruvienne

    media Antenne de la société brésilienne Odebrecht à Lima au Pérou (image d'illustration). REUTERS/Guadalupe Pardo

    Odebrecht poursuit son chemin vers une sortie du scandale dans lequel il est depuis longtemps embourbé. Le groupe brésilien de BTP a été épinglé dans le cadre de l'enquête Lava Jato pour des pratiques de corruptions au Brésil, mais pas seulement. Odebrecht est également accusé d'avoir payé des dessous de table au Pérou où les quatre derniers ex-présidents ont été éclaboussés. Cette nuit, Odebrecht a signé - au Brésil - un accord avec la justice péruvienne.

    Il y a deux grands volets dans cet accord signé au Brésil : Odebrecht s'engage à payer quelque 160 millions d'euros au Pérou au titre de réparations civiles. Une somme qui n'a pas été calculée au hasard, mais sur la base de quatre offres remportées par l'entreprise brésilienne grâce au versement de pots-de-vin. Une somme à laquelle il faut ajouter des intérêts. Odebrecht aura quinze ans pour s'acquitter du total.

    Les collaborateurs du groupe seront obligés de répondre

    l'accord de plus de 1 000 pages établit aussi les bases de la suite de la coopération de l'entreprise avec la justice péruvienne. Selon deux procureurs de l'équipe spéciale d'investigation sur la chaîne Canal N, le parquet aura désormais un accès sans restriction à des serveurs d'Odebrecht et les collaborateurs du groupe seront obligés de répondre en qualité de témoins à d'éventuelles convocations devant des juges au Pérou. Le Pérou où quatre ex-présidents sont éclaboussés par ce scandale.  

    Des sanctions financières renégociées ?

    Mais tout cela ne clôt pas le dossier définitivement pour Odebrecht. Des enquêtes ont été ouvertes sur d'autres dossiers que les quatre pour lesquels l'entreprise a reconnu sa culpabilité. La justice péruvienne ne peut pas utiliser contre Odebrecht des informations octroyées dans le cadre de la collaboration, mais rien ne l'empêche de poursuivre ses investigations par ses propres moyens. Et, si de nouvelles pistes apparaissent dans les documents qui seront fournis à la justice, les sanctions financiaires pourraient être renégociées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.