GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    «Urgence nationale» aux Etats-Unis: la chambre basse vote contre

    media Nancy Pelosi, au Capitole, le 26 février 2019. REUTERS/Jim Young

    Le président avait actionné ce levier qui permet de contourner le Congrès pour obtenir les fonds nécessaires à la construction d’un mur à la frontière. Pour faire force de loi, la résolution doit encore être adoptée au Sénat, où déjà trois républicains ont annoncé leur intention de la soutenir.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

    Il ne s’agit pas de politique, il s’agit de la Constitution des Etats-Unis, déclare Nancy Pelosi la chef de la majorité à la chambre qui brandit le texte des pères fondateurs. Les démocrates estiment qu’avec sa déclaration d’urgence nationale le président américain a outrepassé ses fonctions. Et ils utilisent les propres mots de Donald Trump pour contester sa décision.

    « Le président lui-même l’a dit : je n’avais pas besoin de faire cela mais cela me permet d’agir plus vite. Construire un mur plus rapidement n’est pas une urgence. C’est du théâtre politique », a ainsi déclaré Norma Torres, représentante de Californie.

    Côté républicain, Mo Brooks, élu de l’Alabama, ne s’embarrasse pas de nuances. Il évoque les dizaines de milliers de victimes de la drogue aux Etats-Unis pour justifier la décision de Donald Trump.

    « Les démocrates cherchent à empêcher le président Trump de sauver des vies américaines. Aucune déclaration d’urgence dans l’histoire n’a été suscitée par la mort d’autant d’Américains que celle décrétée par le président Trump. »

    La résolution qui annule la déclaration d’urgence est finalement adoptée. Treize républicains ont voté avec la majorité démocrate contre la décision du président américain.

    La Chambre des représentants, à majorité démocrate, a donc planté la première banderille. Le Sénat, contrôlé par les républicains, donnera-t-il l'estocade ? Cette perspective semble de plus en plus probable à mesure que des sénateurs républicains expriment leur malaise face à la déclaration d'« urgence nationale ». Même si ce texte était finalement approuvé par les deux chambres du Congrès, il n'irait très probablement pas plus loin : Donald Trump a promis de le bloquer en utilisant le premier veto de sa présidence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.