GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Mexique: une nouvelle Garde nationale pour lutter contre l'insécurité

    media Police mexicaine lors d'une manifestation d'étudiants à Mexico, le 30 septembre 2014 (image d'illustration). REUTERS/Edgard Garrido

    Une semaine après le Sénat, la Chambre des députés mexicaine a approuvé à son tour la réforme constitutionnelle qui va permettre au président Lopez Obrador de créer une Garde nationale de caractère civil. Cette nouvelle institution policière aura pour tâche de mettre fin à l’insécurité et à la violence qui règnent au Mexique. Un pays où, rien qu’en janvier dernier, les autorités ont comptabilisé plus de 2 900 assassinats.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    La sécurité publique ne sera donc pas militarisée. Enfin, quasiment pas. En approuvant cette réforme constitutionnelle, le Parlement a donné son feu vert à la formation d’une Garde nationale, mais une Garde civile, et non pas militaire comme l’avait proposé le président Lopez Obrador. Elle dépendra donc du ministère de la Sécurité publique et non de la Défense.

    Membres de la police militaire, navale et fédérale

    Dans un premier temps, elle sera composée des membres de la police militaire, navale et fédérale, auxquels s’ajouteront 20 000 recrues civiles d’ici la fin de l’année. Quant à l’armée, elle est autorisée à appuyer la Garde nationale, mais seulement durant les cinq prochaines années. Après quoi, les soldats rentreront dans leurs casernes.

    Satisfaction de AMLO

    Le président Lopez Obrador peut donc être satisfait. Il va pouvoir enfin constituer cette Garde nationale qui doit être la colonne vertébrale de son plan de sécurité. Et il y a urgence face à une violence qui ne cède pas. Avec le déploiement, ces prochains mois, de 50 000 policiers qui s’installeront de manière permanente dans les zones les plus sensibles, Lopez Obrador est persuadé de pouvoir lutter efficacement contre l’insécurité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.